Alimentation

Délactosez-moi!

13 mars 2015

100_8879

Helllooooooooooooo!!!!!!!!!!

En 2014, j’ai connu diverses problèmes de santé, pénibles, qui m’ont amené à réfléchir à mon alimentation. Il fallait que je réduise le maximum de sources d’aliments pouvant entraîner de l’acidité dans l’organisme.

Forte de pas mal de notions nutritionnelles, conseillée par mon kiné et mon osthéo et menée par l’envie récente d’avoir une alimentation raisonnée et responsable, j’ai retiré plusieurs aliments de mon quotidien, et notamment les produits laitiers.

Le tout sur une phase expérimentale devant servir à trouver une amélioration de mon terrain inflammatoire. J’ai effectivement constaté une baisse de la douleur de mon épaule et des cervicales, mais au bout d’un bon mois.

Mais ooohhhh surprise…………

Au bout de 3 à 5 jours, je me suis aperçue que d’autres désagréments réguliers, ressentis après les repas et lors des phases de digestion n’existaient plus.

Même mieux, je me sentais complètement libérée. Et je dois même dire que cette libération digestive fut nettement plus agréable que mes douleurs au bras. C’est dire, si cela me posait des problèmes en définitive, de manière pernicieuse, sans que je comprenne réellement comment y remédier, si ce n’est en ayant une alimentation laconique. « La bouffe et moi, mon dernier et long combat« , bientôt en librairie! lol!

Plus de « J’ai mal au bide« , « Je me sens comme une vache« , « On dirait un ballon« , « J’ai l’estomac aussi dur qu’une pierre« ……

J’ai donc fait des tests – yaourt, pas yaourt – et j’ai pu identifier ce qui me rendait si mal : le lactose.

Oui, oui, oui, oui, oui, j’avais entendu parler d’intolérance alimentaire, mais bon, le temps que ça percute…………

Pour faire court, le lactose est un sucre que l’on trouve dans le lait de vache et ses produits associés.

Attention, nous ne sommes pas tous égaux face au lactose. Ce que j’écris ici n’est pas un combat anti-lait-de-vache, et chacun est libre d’ailleurs de manger comme il l’entend et ce qu’il veut. Même si je tends à me diriger, par envie, vers une alimentation plus responsable et saine, je ne suis pas en train d’émettre un cahier des charges du nouveau bien manger.

Chacun fait évidemment ce qu’il souhaite.

Et re-attention, il s’agit d’une intolérance au lactose et non à la protéine de lait.

Bon, cela m’a emmené à investiguer d’autres formes de lait de substitution, animal comme la chèvre ou la brebis, et les laits issus de jus de végétaux, comme le soja, le riz, l’avoine, l’épeautre, la noisette ou l’amande.

Il fut un temps lointain, où je consommais des boissons de sojas, quand j’étais une folle furieuse des régimes protéinés, et que je m’alimentais de protéines en poudre. Le lait de soja était plus fort en teneur protéinique et dégraissé, donc parfait pour cette époque révolue.

SOJADE

collage sojade

Et parmi tous ces produits, gros gros crush sur les produits SOJADE.

Je les utilise sous pas mal de forme, mais je suis en adoration surtout sur les yaourts en pot de 400g. L’onctuosité et le goût de ces yaourts sont incroyables pour ma part. La texture est plus épaisse, le yaourt me rappelle vaguement les crèmes de yaourts au lait de vache. Ils ne sont pas trop sucrés quand il s’agit des parfumés. Et la variété est grande. Gros Amour pour la myrtille. Et super gros Amour pour la pêche à la fleur de sureau. Alors, c’est simple, je prends souvent cela au goûter pour être sûre d’avoir le palais déchargé de tous goûts parasites pour en profiter – oui, je sais, je suis une grande malade… Quelques amandes et des baies de goji. Et je dois me retenir de ne pas manger le pot en une seule fois.

P3130146-1

La crème de soja est aussi soyeuse qu’une crème semi-épaisse au lait de vache, et parfait pour la cuisine et les gâteaux.

Et surtout, SOJADE, c’est complètement campagne. L’entreprise qui dépose la marque est sise en Bretagne. Mais surtout, les produits sont garantis soja 100% français et sans OGM, AB et Ecocert, 100% eau de source, et VEGAN (produits non issus et testés sur les animaux). Enfin la société a signé une charte « développement durable », dont on peut lire les engagements ici.

On trouve ces produits à la Vie Claire, et chez Biocoop, Naturalia, les épiceries Botanic et Markal pour les valentinoises! 😉

Aaaahhhh, la campagne, la campagne.

J’adore.

Et vous, vous avez vos marques chouchous pour ce type de produits?

A bientôt

Nini

You Might Also Like

4 Commentaires

  • Répondre rose pivoine 18 avril 2015 à 7:51
    tu as raison Nini , les fromages au lait de chêvre et brebis
    sont très bons à la santé , et tu trouves maintenant des bouteilles
    de lait de chêvre dans les « grands frais « de même que les yoghourts chêvre
    • Répondre manini26 19 avril 2015 à 8:22
      Nous avons aussi des supermarchés « Grands frais » par ici. Il faut que j’aille y faire un tour. Merci pour ton conseil, Rose Pivoine. Nini
  • Répondre Véronique Branco 5 août 2016 à 3:10
    Coucou !!!
    Je suis Véro, on était au lycée ensemble et c’est Camille qui m’a donné l’adresse de ton blog !!
    Je suis végétarienne depuis environ 2 ans et depuis peu , je réduis nettement les laitages alors cet article est parfait pour moi ! Merci !
    Étant de Mercurol, je vais aller faire un tour chez Cash bio Markal à St Marcel !
    À bientôt pour de la nouvelle lecture ici ! 🙂
    Bises
    Véro
    • Répondre manini26 5 août 2016 à 4:02
      : Mais Bonjour, Bonjour à toi! Comment vas-tu? Markal, c’est vraiment sympa. Bien que cela soit un peu plus cher qu’ailleurs. Tu as la vie Claire sur Romans, je crois, où tu découvriras leur yaourt au soja sur lit de confiture de myrtilles ou châtaignes, un vrai délice. Ils brassent leur propre yaourt au soja. Il y aussi un BIOCOOP, où tu trouveras la crème épaisse fraiche au soja que j’affectionne de la marque SOJAMI (Une petite boite bleue que tu m’en diras des nouvelles). J’ai lu que tu avais des craintes concernant la provenance du soja. Je me permets juste de te rassurer de cette manière. 80% de la production mondiale du soja (et ça vaut aussi pour le maïs) provient des pays de l’Amérique du Sud. Ces sojas sont d’ailleurs pesticidés et OGMisés et sont destinés UNIQUEMENT à la production animale. Bonjour la Planète et Bonjour les populations locales qui s’appauvrissent et sont malades à cause de cela. En arrêtant la viande, tu arrêtes donc de consommer ce soja-là.
      Les 20% restants sont issus de production locale. Pour nous, cela se passe en Bretagne et dans le Sud-Ouest. Sur les produits à base de soja vendus en France, tu trouveras donc la mention, qui te le précisera.
      Si tu souhaites varier les plaisirs, il y a aussi au rayon des compotes longue conservation, des crèmes desserts au lait de riz, noisette, ou coco. Les crèmes coco-choco sont d’ailleurs tellement bonnes. Les Danival sont très sympas.
      On trouve des yaourts au soja en grande surface. Mais attention, il faut savoir que dans la plupart des yaourts se trouvent une saloperie d’algues rouges reconstituées, qui s’appellent la carraghénane. C’est grâce à cet additif, entre autres, que les yaourts du commerce arrivent à prendre cette texture épaisse, dense et rassasiante, qu’on peut leur connaître. Cette algue est un vrai poison pour l’organisme. Pourquoi je te dis cela? Il y a de très bons yaourts au soja dans les grandes surfaces, mais pour certains, ils sont pollués par cet additif. La marque So**S** est à éviter. En revanche, les Saint Hu**** sont de très bonne facture.
      Voilà.
      N’hésite pas à me demander si toutefois, je peux t’apporter les réponses. Sinon, on cherchera ensemble.
      Des bises.
      Delph

    Laisser un commentaire