Bien-être corporel

Des huiles et des cheveux – Beauté #2

20 mai 2015

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Aujourd’hui, je vous parle soins des cheveux.

A l’automne dernier, je les ai fait couper . Ruinés par deux balayages patinés et une permanente wavy en 6 mois, ils étaient pour ainsi dire « morts » sur les demi-longueurs. Pollués et dénutris.

Une fois coupés, ben…… fallait de suite que ça repousse!

Oui oui, c’est comme ça. Je suis une nana, j’ai LE droit de ne pas savoir ce que je veux, non?

C’est à ce moment-là que Coline a posté un billet sur l’entretien des cheveux et l’utilisation des huiles végétales pour activer la pousse des cheveux. Elle a aussi parlé de Mini, que j’espère rencontrer au Salon « Votre Nature », ce week-end.

J’ai découvert diverses techniques d’utilisation des huiles, et surtout leurs bienfaits sur les cheveux et j’aimerai faire profiter de mon expérience.

Les masques : L’huile de coco et la base masque capillaire BIO d’Aroma Zone

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

J’ai donc appris, lu et vu les utilisations possibles avec cet humble pot d’huile végétale de coco. Je l’achète BIO, mais je n’ai pas forcément de marque à conseiller.

Ce produit est un miracle pour les cheveux.

Je me demande bien, comment je ne m’en suis pas rendue compte avant. Je me suis tartinée des tonnes de produits hors de prix et j’ai compris, grâce à Mini, que c’était des gouffres à fric pour une mort capillaire assurée. Et sur les conseils de professionnels, je précise, hein, pour mon bien.

L’huile végétale de coco peut servir de masque, appliquée pure, ou de base pour y adjoindre d’autres actifs.

Après une pause de 3 heures minimum, et un lavage sans après-shampooing, le cheveu est super doux et surtout d’une légèreté incroyable. Ça ne les graisse pas, contrairement à ce qu’on pourrait craindre. Hydratation et résistance garanties.

En ce qui concerne, la base masque capillaire d’Aroma zone, je l’ai commandé pour son adjonction de tout ce qui me manquait pour nourrir plus en profondeur. L’huile de ricin me paraissait difficile à appliquer seule, bien que j’aurai pu le mélanger à la coco. La base est aussi composée d’huile végétale de Jojoba, et de beurre de karité, et d’un hydrolat de romarin, qui lui donne une légère odeur douce, qui bizarrement me fait saliver. Cela a d’ailleurs l’aspect d’une crème caramel. C’est assez rigolo.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Sa texture se tient bien. En revanche, pour une application directe sur les cheveux, je conseille de travailler le produit à la chaleur des mains. Je suis convaincue par ce produit. Je ne l’applique en revanche que sur mi-longueur en priorité.

Petite chose… Un pot d’huile de coco doit couter 7€ en moyenne et un pot de masque coûte actuellement 5.50€ les 200g sur Aroma zone. Et dans la mesure où l’équivalent de deux noix de produits suffisent à enduire le cheveux…

Les compléments : La crème de coco et la provitamine B5

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Là, sur le principe, je ne fais que reprendre ce que j’ai appris de mes consœurs. La fameuse cure de crème de coco, je l’ai faite sur deux mois et j’ai gagné environ 4 cm, en y mélangeant de l’huile essentielle de coco et de l’huile essentielle de Bay St Thomas. En deux mois, je peux dire que c’est une bonne moyenne.

Je vous conseille la vidéo de la chaîne Youtube de Hellyhey. Elle en a fait deux d’ailleurs sur le sujet et je ne vais pas plagier ce qu’elle explique parfaitement. Je vous laisse l’écouter.

Je peux juste dire que c’est véritablement efficace. Et que surtout, surtout, après lavage – 3 applications de shampooing en massant bien – le cheveu est aérien. Un douceur que j’avais jamais connu.

La coco va avoir un effet vasodilatateur, qui va donc faire travailler le cuir chevelu et stimuler la pousse. Une briquette fait deux applications sur un carré long comme le mien. Ce qui me restait dans la briquette pouvait éventuellement servir à la cuisine! 😉

La provitamine B5 est un actif que j’ai choisi car il travaille en profondeur. Je viens donc l’ajouter à ma base de masque ou à ma base neutre de shampooing. La quantité a adjoindre est infime. Aroma zone livre le produit avec une pipette, car celui-ci est un peu trop épais pour passer par un codigoutte. Depuis que je l’utilise, je dois admettre que je ne constate quasiment plus de casse au brossage. Il participe à rendre le cheveu plus brillant. La couleur prend naturellement de beaux reflets. Il est aussi possible de l’appliquer sur cheveux secs, chaque matin, avec la base masque par exemple pour nourrir les pointes. Cela lisse le cheveu.

Et puis surtout, je ne savais pas que cela apaisait les démangeaisons du cuir chevelu et si j’avais su plus tôt…

Le cas spécifique : L’huile essentielle de Bay Saint Thomas et la lotion ERGINES de La Biosthétique

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Sur cheveux courts, il m’a semblé que l’obligation de brushing était plus important que sur cheveux longs. Pour avoir un bel effet « Bob styling », je me suis échinée dès le premier jour à lisser et gonfler le cheveux. En définitive, moi, qui les avais coupés pour leur redonner vie, je me suis ruinée le cuir chevelu. Deux semaines! Bingo, ma fille!

J’en ai parlé à ma coiffeuse, qui a constaté la déshydratation de mon cuir chevelu. Attention la peau du crâne, et pas le cheveu. On dit souvent qu’une plante sera belle et en bonne santé, si ses racines le sont aussi. Elle m’a recommandée la lotion ERGINES de la BIOSTHETIQUE.

Bon, je dois admettre, et c’est pour cela que j’en parle ici, que cela a été efficace dès la première application.  Avant séchage, 10 ml de produit et l’effet « gratouille » démangeaison passait illico.

En fait, je n’avais pas compris que la première chose à faire était de ne plus utiliser de chaleur. Et surtout, ma racine est devenue grasse. J’ai étudié la compo du produit et me suis rendue compte qu’il y avait des agents gras et notamment de l’huile de poisson….. Euh…… Et enfin et surtout le côté calmant provient de la trolamine, qui n’est autre qu’un anti-analgésique de synthèse…… Ce qui explique le soulagement immédiat. Mais c’est donc un médicament chimique.

J’ai donc utilisé l’huile essentielle de Bay St Thomas, conseillée par Coline pour la pousse. Attention odeur épicée et tenace, sauf que efficacité 100% confirmée pour la déshydratation. Au début, je l’ai utilisé dans mes shampooings. 3 gouttes pour le lavage total, pas plus! Long massage en profondeur. C’est vraiment efficace.

Donc outre le fait qu’elle soit efficace pour la pousse, elle a aussi la vertu de calmer les irritations.

Je rappelle que les huiles essentielles doivent être manipulées avec précaution et avec parcimonie. Et surtout déconseillées aux femmes enceintes.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Et vous, quels sont vos favoris cheveux?

A bientôt pour un nouveau billet.

Nini.

Enregistrer

Enregistrer

You Might Also Like

6 Commentaires

  • Répondre Marine Azaé Pur 20 mai 2015 à 10:42
    Coucou!
    J’utilise les huiles pour mes soins cheveux depuis des années et c’est clair qu’il n’y a rien de tel…!
    • Répondre manini26 20 mai 2015 à 10:49
      C’est même bluffant de simplicité et quel bonheur pour le porte-monnaie! Bonne journée à toi. Nini
  • Répondre Ma Beaut'éthique 20 mai 2015 à 11:55
    Merci pour cet article très rigolo et bien détaillé !
    J’utilise de l’huile d’amande douce généralement mais je pense passer à l’huile de coco!
    Le masque Aroma Zone me tente bien aussi!
    • Répondre manini26 20 mai 2015 à 2:09
      Je viens d’aller faire un tour sur ton blog. Il est très intéressant. Je pense donc que ce masque peut te plaire. Belle continuation. Nini
  • Répondre Manu 27 mai 2015 à 12:20
    Ah, l’huile de Bay St Thomas ! je l’utilise régulièrement en masque capillaire et j’espère qu’elle aide effectivement pour la pousse parce que je trouve l’odeur vraiment atroce. Je préfère de loin la douce odeur de la coco…
    • Répondre manini26 27 mai 2015 à 8:28
      Oui, je suis bien d’accord! C’est fort!

    Laisser un commentaire