Bien-être corporel

Du nouveau dans la salle d’eau – Beauté #1

2 avril 2015

P4010939

Heeellllooooo……………

Aujourd’hui, j’ai envie de partager sur une série de produits cosmétiques.

Alors je sais que je n’ai pas une peau de déesse grecque, et loin de moi l’idée de m’inscrire en égérie de marque cosmétique.

J’ai une peau sensible, qui réagit à tous les facteurs extérieurs: chaud/froid, transpiration, émotions, manque de sommeil, variations hormonales. J’ai des imperfections sur la zone T, caractérisées par des micro-kystes et des rougeurs disparates, qui peuvent prendre l’allure de monstres ambulants si je les aide un peu. De façon générale, elle est déshydratée, et je commence à observer de légères ridules sous les yeux. Quant à cette ride d’expression du lion, comment dire……

Arghnnn***!!!?****§§§§§!!!!

La peau de mon corps est, par chance, normale. Pas de souci majeur. Voilà pour le tableau super alléchant de la grosse bestiole que je suis.

Je vais donc présenter des produits en relation avec ma nature de peau, si toutefois d’autres étaient concerné(e)s, ils peuvent s’y laisser prendre.

Body Shop

Jeune, je n’avais pas saisi l’implication de la marque dans de nombreuses causes essentielles au bien-être de la planète. Body Shop s’est inscrit dans la valorisation de la filière du commerce équitable. Et ça, Nini, elle aime bien!  Rappelons que les grands principes du commerce équitable sont le dialogue, la transparence et le respect. Dialogue avec les petits producteurs locaux, transparence d’une filière où tout le monde est rémunéré à son juste prix, et sans enrichissement du distributeur en dépit du producteur, et respect du produit et de sa fabrication artisanale. Cela entraîne aussi de meilleurs pratiques environnementales. Body Shop participe à des mouvements de lutte de déforestation massive, ce qui se traduit par une réduction des emballages. Les produits sont aussi « Cruelty free« , respect des animaux sur les tests et la compo.

Le Baume démaquillant sublime à la camomille

P4010905

Cet hiver, je me suis retrouvée avec des yeux en pomme de pain! Ils étaient desséchées par le froid et le maquillage. Après le démaquillage, ils devenaient rouges et douloureux. Je suis allée faire un tour sur mes blogs favoris et j’ai entendu parler des huiles et des baumes démaquillants : Shu Uemara, Clinique, Mixa, Nuxe… Au hasard d’un détour chez Body shop, je suis tombée sur ce baume.

J’avais quand même cette crainte que cela ne génère 25000 mini boutons au cm². Il n’en fut rien. Dès la première utilisation, je me suis sentie apaisée.

Le baume s’applique sur peau sèche. On masse la peau doucement, ce qui n’est pas négligeable pour détendre les traits. Les yeux, la bouche, les pigments se dissolvent. Ôter du mascara siliconé devient un jeu d’enfant. Le gras, sur le gras, forcément. Bon, dans le miroir, ça fait un peu clownesque.

On rince. Avec une serviette éponge humide ou sous la douche. Au contact de l’eau, le baume devient émulsion. La peau est de suite plus souple, et une légère odeur fleurie perdure.  Je l’ai aussi utilisé durant les vacances et après la chaleur, le soleil et la transpiration, ma peau a dit AMEN.

Un pot dure facilement un mois et demi, quand on se maquille quotidiennement.

Le Beurre corporel hydratant à l’olive

P4010907

J’ai appris récemment, grosse bécassine, que le corps aussi avait soif. Oui, en fait, l’hydratation corporelle ne doit pas être un rituel du dimanche soir. En fait, je fais partie de ces femmes, qui a 30 ans, se sont aperçues que nourrir sa peau était salvateur. Avant, je n’en faisais strictement rien, et surtout parce que ça me barbait gravement. Je le paie un peu aujourd’hui. En attendant, je suis devenue fan de ce beurre corporel à l’olive. Non seulement l’odeur ne décape pas les narines et l’Homme n’a pas l’impression de s’endormir à coté d’un bonbon géant (Je crains les fortes odeurs gourmandes et fruitées), mais surtout, le corps l’adsorbe rapidement. L’odeur est donc fraîche, un peu verte, voir citronnée. A l’étalage, le beurre fond sous la chaleur des doigts et sublime la peau.

Je rappelle pour les drômoises, qu’il y a un Body Shop a Marques Avenues et que les produits sont déjà 10% moins chers et deviennent dégressifs à partir de deux produits achetés.

Garancia

Ces cosmétiques sont nés de la passion d’un pharmacien marseillais pour la botanique en 1908. Histoire de famille donc! Maintenant, l’arrière petit-fille, Saveria Coste, alchimiste, perpétue cette œuvre en travaillant sur des best-sellers beauty. Nous sommes considérées comme des trésors chez Garancia. Après quelques lectures, il semble que le labo ne teste pas les produits sur les animaux. Ils sont sans parabènes. En revanche, ils ne sont pas bio, puisque même si on utilise des produits d’origine végétale, ils sont associés à d’autres principes actifs pour en faire des produits magiques.

Je suis une grande fan de leur produit, et notamment l’eau de tomate, dont je reparlerai cet été.

L’Élixir du marabout

P4010912

Cet élixir, je l’ai trouvé alors que je cherchais à remplacer le Botanical D-tox de Sisley. Je ne décrierai jamais les produits Sisley, d’autant plus quand on connait la politique « safe » de la marque, dans le choix de ses matières premières notamment. Cependant, il me fallait un produit un peu moins cher à ce moment là.

De la même façon, un produit boostant, défatiguant, qui chasse le teint gris et marqué, et agit en profondeur. L’Élixir du marabout est devenu un de mes produits chouchous, pour toute l’année. En seulement 10 jours, et c’est véridique, le teint s’éclaircit à vue d’œil et toutes les imperfections beurk fichent le camp. Elles sont neutralisées, séchées, et finissent pas disparaître sans laisser la moindre trace sur la peau. Et tant mieux, surtout quand on a un début de mélasma, comme moi. Ça fait des marques en moins.

L’odeur est florale et on perçoit que le produit est concentré. C’est un sérum, extrêmement liquide, qui ne colle pas et fond sur la peau en deux secondes. L’idée est de faire des cures de 10 jours. A raison de 5 gouttes pour la totalité du visage. Je le mets le soir, pour être sûre qu’il agisse pendant le temps de régénération de la nuit.

Le plus est qu’il a une action anti-âge et qui se traduit notamment par une luminosité du teint assez immédiat. Sur moi, il agit dès le 4ème jour. Je fais des cures tous les mois. Mais à raison de 5 gouttes par jour, il peut durer facilement 6 mois.

C’est un produit magique à avoir dans son placard en cas de grosse crise de séborrhée, avec de l’huile essentielle de Tea Tree, pour la grosse bricole plus pugnace. Pourvu qu’il ne soit jamais discontinué!

Estée Lauder

Beaucoup d’entre nous connaissent Estée Lauder et son philtre de jouvence, le sérum Advanced Night Repair. 1 flacon vendu toutes les 8 minutes dans le monde. Il va falloir que j’y vienne sérieusement d’ailleurs.

Enlighten EE

Collage Lauder

Je sais que vous allez dire, après les BB et les CC, voilà la EE!

Les cosmétologues des labo Lauder (Et Clinique, il faut le savoir) ont élaboré une nouvelle gamme de produits ENLIGHTEN, relatifs à l’hyper-pigmentation, les tâches brunes, les marques de l’acné, etc…. Je suis tombée sur la EE Enlighten, en regardant une vidéo des sœurs Pixiwoo, alors que Nic réalisait un make-up naturel.

Regardez la vidéo, c’est bluffant. Comme toute, Nic commence sa vidéo, un peu rouge, et comme par magie son teint devient régulier et lumineux. Sans fond de teint, ni poudre étouffante. Bon, on est d’accord, Nic a peu d’imperfections parasites, mais tout de même. Je trouve cela intéressant. Au fur et à mesure de la vidéo, la crème apaise les rougeurs et unifie son teint avec un effet « glowy » incroyable.

Quand je l’ai vu, j’ai surtout pensé à ma semaine de vacances aux Caraïbes. Je me voyais mal emmener la totale pour le maquillage du teint. Cependant en mars, on est un peu grise, rouge, ou blafarde, et j’avais pas envie de ressembler à un cadavre en vacances, d’autant que j’avais décidé de ne pas exposer mon visage au soleil du tout. Chapeau, lunettes et crème. Les BB et les CC ne conviennent pas à ma peau, sont trop grasses, même la light de Erboriàn.

Je me suis donc procurée la EE, en teinte light 01. Je l’ai mis le matin, avant mon Melascreen, et le soir pour aller dîner (en me démaquillant avant dodo, car ON NE DORT PAS avec des SPF sur le visage, c’est strictement exclu!!!!!). La texture fond sur la peau avec une légère odeur poudrée. Immédiatement, la peau se met à capter la lumière. Au fur et à mesure, le produit tient sa promesse, la peau dérougit et le teint se stabilise. Il y a une protection SPF 30. Normal pour une crème, qui lutte contre les problèmes de tâches et de pigmentation. Et c’est là, le truc, c’est qu’en appliquant cette crème teintée, on traite aussi sa peau.

Oui, là, on sort du BIO, et du Végan malheureusement. C’est un peu moins campagne, et en même temps, ça donne au teint un air si naturel justement.

On peut l’appliquer avec un pinceau – propre! – pour bien répartir le produit. J’utilise, comme pas mal d’entre nous, le pinceau 45 de chez Sepho.

 Je vais aller chercher la teinte medium 02 pour l’été, vu que malgré la protection totale sur le visage, j’ai pris de couleurs.

A la prochaine pour un favori beauté.

Nini!

P4020956

You Might Also Like

2 Commentaires

  • Répondre Kmi 21 juin 2015 à 8:32
    Au top tous ces conseils ! Et un body Shop à marques avenue ????? Mais je savais pas ça !!!!
  • Répondre manini26 22 juin 2015 à 8:33
    : Ben tiens, et moi je dévalise quand j’y vais. Avec les réducs, ça vaut le coup! Nini
  • Laisser un commentaire