Hygiène de vie

Herbe de blé, hyper acidité et chirurgie

5 juillet 2017

Jus vert Céleri branche, pommes, chou kale, épinards et herbe de blé en poudre

Figurez-vous que je suis constamment dans cette réflexion : dois-je écrire des billets sur les compléments alimentaires, ou la supplémentation ?

Je me suis longuement tatouillée avant d’écrire celui-ci. Et vous savez pas. C’est à cause de vous  Je crains que si je ne promeus trop les compléments alimentaires, vous imaginiez qu’on a trouvé des médicaments naturels susceptibles de remplacer les médicaments chimiques …………………….. et puis plus rien.

Ça, c’est de l’allopathie verte et en aucun cas, je ne souhaite servir cette cause.

La Naturopathie, ce n’est pas remplacer des pilules chimiques par des gélules de plantes bioniques. Tout du moins, c’est ma vision. L’allopathie verte se focalise toujours et uniquement sur le symptôme, alors que nous, on cherche la cause. Et puis, parfois, pour les graves affections, on ne peut pas se passer de l’allopathie classique. Faut pas tout mélanger, c’est pas tout blanc, tout noir. On ne peut pas tout remplacer.

Bon nombre d’entre vous me demande parfois : « Si j’ai ça, je mets quoi? Si y’a ça, je prends quoi? » Et je ne réponds jamais, car ce n’est pas mon futur job à moi, ça.

Je veux clairement affirmer que les compléments alimentaires naturels sont des aides précieuses sur de courtes durées et en cure. Y’a toujours un début et une fin. Entre temps, on cherche à savoir pourquoi on est malade.

Parce que si je commence à vous dire de prendre tel machin super efficace contre le cholestérol, vous allez continuer à avoir une vie de patachon, tout en vous bourrant de principes actifs naturels. Alors, vous êtes libres de faire ce que vous voulez. Mais je me refuse catégoriquement à travailler de cette façon. Sinon, je ne fais pas naturo, je fais vendeuse de promesses.

Bien sur qu’il y a des incontournables à avoir chez soi, genre pharmacie petits bobos du quotidien : Argile, tea-tree, mélisse. Mais pour le reste, quand les déséquilibres sont trop grands, il est nécessaire de comprendre pourquoi vous êtes malades et ne pas être dans le dénie de ce que le « mal a dit ».

Prévenir, accompagner, soulager et reprendre une vie sans béquille autant que possible

ONATERA

Comme je suis bien au clair avec moi-même, je veux attirer votre attention sur un site Internet incontournable des produits naturels pour vous accompagner lors de vos cures de prévention, de détoxication, de rémission, de stabilisation ou de rééquilibrage.

Il s’agit de ONATERA, anciennement Ma Boutique O’Naturel. Ce site peut aider beaucoup d’entre vous. Ceux qui n’ont pas le temps de faire des détours par des magasins spécialisés. Celles qui sont loin des commerces. D’autres qui hésitent à commander sur le net par crainte. Les délais de livraison sont extremement rapides.

ONATERA, c’est une équipe de naturos et d’experts en produits naturels. Ça ne ressemble en rien à un supermarché en ligne. Ce qui me plait, c’est qu’il y a un service d’aides personnalisées par un naturopathe pour vous orienter. Il suffit de le contacter par mail.

Ce site rassemble des belles marques avec un vrai respect des matières premières et une éthique de fabrication : Bach Original, Deva, Argiletz, Pur Aloé, Solgar, Weleda, La Drôme, De Saint Hilaire, Biover, Salus……je ne peux pas toutes les citer. Et aussi des produits difficiles à trouver parfois même dans le commerce physique. D’ailleurs, pour les chanceux Aixois, une boutique vient d’ouvrir très récemment. Accessoirement, ce sont les moins chers sur le marché. Si, si, j’ai comparé.

Jus vert Céleri branche, pommes, chou kale, épinards et herbe de blé en poudre

Sur ces entrefaites, je vais vous parler de l’Herbe de blé Iswari, qui est donc référencée chez ONATERA. Alors oui, on n’est pas stricto sensu dans le complément alimentaire, mais dans la superfood. Dans le cas présent, je vais présenter ce super aliment pour deux préoccupations biens précises, dont une d’urgence.

1 – Acidose

Vous savez surement que le plus grand fléau actuel, terrain des maladies chroniques, voir graves, c’est l’acidité. C’est le lieu de l’inflammation ponctuelle ou chronique et le début des embêtements.

Les maladies associées à l’acidité? Rhumatismes, arthrite, arthrose, tendinite, hernie discale, diabète, ulcère, gingivite, candida albicans, mycoses vaginales, infections urinaires, problèmes ORL, calculs rénaux et biliaires, eczéma, prurit, herpès et maladies nettement plus lourdes de type cancer ou leucémie… Yummi. Et j’en passe des listes et des listes.

Le Naturopathe est d’ailleurs THE traqueur d’acidité.

Jus vert Céleri branche, pommes, chou kale, épinards et herbe de blé en poudre

Encore une fois, 3 axes majeurs d’entrée : l’alimentation, le manque d’exercices physiques ou de pratiques respiratoires et le déséquilibre psycho-émotionnel.

Dans l’alimentation, je ne vous apprendrai rien en vous disant que les aliments les plus acidifiants sont les sodas, la viande, la charcuterie, le fromage et les dérivés de produits laitiers, et tous les produits sucrés industriels.

Nous possédons des organes capables d’éliminer une partie des acides. Et s’il y a bien une chose, qui permet d’activer cette élimination, c’est l’activité sportive. Lorsque vous pratiquez un sport sain, adapté et régulier, tous les organes travaillent à la dégager. Donc, si vous êtes sédentaires, et que vous ne vous bougez pas les fesses, l’acidité s’accumule dans le corps.

La dernière source d’acidité provient d’une pollution plus pernicieuse : la sphère psychologique. Vous allez me répondre que c’est pas de votre faute si vous êtes stressés, que vous ne vous aimez pas et que vous n’avez jamais le temps de rien. C’est la pression, la société et toute la volonté qu’ont les autres à vous pourrir la vie…

Sauf qu’encore une fois, c’est se voiler la face. N’oubliez jamais que vous êtes responsables de tout ce que vous vivez. Je m’explique. Oui, la vie est en capacité de foutre des drames de plus ou moins grande envergure sur votre route. Ça fait bien suer. Mais vous n’êtes pas « obligés » de tout voir en noir et de vous complaire dans un état de dépression avancée. Si vous êtes fatigués, faites-vous aider, mais ne restez pas bras ballants à subir. En médecine chinoise, on dit que les poumons sont le lieu de la tristesse. Or ils sont hyper importants dans la gestion de l’équilibre acido-basique grâce à la respiration. Si vous êtes toujours dans la mélancolie et le brassage émotionnel, vous imaginez bien que le poumon ne peut ventiler à plein et comme vous êtes des personnes intelligentes, je vous laisse conclure par vous-même.

Une autre source de stress : les pensées assassines. Oui, les bonnes considérations bien acides, que vous vous balancez souvent. « Je suis nul(le), j’y arriverai jamais, que vais-je devenir? T’es trop co*. J’en ai marre de tout. Mon mari est un abruti. Mes enfants me tuent. J’ai rien accompli. Qui suis-je, ou vais-je, dans quel état j’erre? Je dois impérativement assuré pour mon patron. Je ne dois pas lâcher pour mes collègues. Je dois rentrer dans le moule. Si je ne possède pas une maison-des-gosses-et-une-grosse-bagnole-à-30-ans, je suis raté(e) »….  Ah ça, on y va, là! Pis bien! Vas-y que je me torpille, en me tirant des balles dans le pied, en enfonçant le clou biiiiieeeennnnn profond. C’est la manne de l’acidité. Mais si vous saviez ce qu’elle vous aime quand vous bavez votre bile noirâtre.

Fin février, je me suis retrouvée dans un bel état d’acidité. J’étais montée en boucle sur un problème. J’en ai parlé, j’ai trouvé du soutien, mais en bonne objectivante, je n’y suis pas allée de mains mortes. Je me suis fustigée.

Jus vert Céleri branche, pommes, chou kale, épinards et herbe de blé en poudre

Résultat. Je me suis acidifiée comme le vinaigre. Acidose de haut degré. Au test PH, c’était effarant. Si j’avais fait pipi sur une patate, elle se transformait en chips en 1 seconde. Et j’ai ressenti des symptômes physiques immédiats.

Voici une liste non exhaustive de symptômes pour repérer une acidose : Fatigue et fatigabilité corrélées, humeur de chien, frilosité aigüe, anxiété, saignements gingivales, aphtes, perte de cheveux, brûlures (je dis bien brûlures…) urinaires et rectales, peau sèche et irritée, prurit nerveux, crampes musculaires, changements de la qualité des selles, vaginite, remontées acides post-repas, mauvaise haleine, réveil nocturne… Évidemment, ça peut être un état installé.

Je suis végétalienne et je cuisine 90% de ce que nous mangeons, produits frais et bios et j’effectue en moyenne 3 séances de sport par semaine en plus du yoga. Donc à ce moment précis, la plus grosse source d’acidité évidente pour mon organisme était bien mon mental et la non bienveillance envers moi. C’est pour cela que je vous bassine tout le temps en vous disant que vous pouvez manger beau, bon, bio et posséder une hygiène de vie impeccable, si vous n’êtes pas alignés avec vous-même, c’est mort!

Vous vous acidifiez.

Mon corps me disait : « Arrête un peu de déconner! ». J’ai craint de ne tomber malade, avec ce terrain parfait pour que toutes les cochonneries de passage puissent s’y fixer. J’ai donc entrepris la détox douce évoquée ici. J’ai pratiqué des mono-diètes, adopté une alimentation alcalinisante, et j’ai consommé des jus verts à base d’herbe de blé. Au bout de 3 jours, certains symptômes se sont taris immédiatement. Les sensations de brulure mictionnelle sont partis en 48h et mon PH urinaire est rentré rapidement dans l’ordre. En parallèle, j’ai pleurer un bon coup, et j’ai ré-actionné la pompe psychologie positive que je n’utilisais plus, bien trop occupée à me pourrir.

Jus vert Céleri branche, pommes, chou kale, épinards et herbe de blé en poudre

Les jus verts, c’est super simple. Mon préféré est céleri, chou kale, épinards, pomme et deux cuillères à café d’herbe de blé en poudre.

Pourquoi les jus de légumes verts crus? Pour contrer l’acidité, il y a une arme fatale, ce sont les minéraux : calcium, potassium, etc…. Au passage, si vous êtes acides, ça pompe tout, y compris le stock osseux. En les prenant en jus, je permets à mon organisme de les assimiler rapidement, puisque je casse la cellulose des légumes. Qui dit vert, dit chlorophylle, donc booste du foie, afin de l’aider à dégager les merdouilles et notamment ma fichue colère.

L’avantage de l’herbe de blé est qu’elle contient une quantité très forte de calcium, de fer, qui lui confère donc un pouvoir hyper alcalinisant, et donc une régulation du PH tissulaire.

J’ai donc effectué une cure de 15 jours en tout et les jours où je ne pouvais faire des jus, je mettais la poudre dans des yaourts au lait d’amande ou saupoudrée sur des bananes écrasées. Attention, en terme de goût, plus herbacé tu meurs. Le premier jour, on peut tordre le nez. En jus vert avec une pomme ou une banane, en smoothie, ou dans une compote de fruits frais, vous ne sentirez pratiquement rien.

2 – Chirurgie et Herbe de blé

En plus de son pouvoir hyper alcalinisant, l’herbe de blé possède donc l’avantage de détoxifier l’organisme. Il y a du calcium bon pour le capital osseux, des protéines pour la construction tissulaire et la récupération, et de la vitamine E pour l’intégrité cellulaire.

Jus vert Céleri branche, pommes, chou kale, épinards et herbe de blé en poudre

Il y a un an, j’ai conseillé l’herbe de blé à une personne devant subir une chirurgie lourde du genou. Trois semaines avant l’opération, elle a commencé un rituel simple d’une cuillère à soupe par jour, maintenu jusqu’à 3 semaines après l’intervention. L’effet recherché était d’abord de préparer le corps à un assaut médicamenteux : anesthésie générale, anti-inflammatoires et analgésiques. Sans inhiber les missions des médicaments, l’herbe de blé permet de mieux tolérer cette toxicité. Grâce à elle, le foie et le système lymphatique ont été drainés, puis préparés à la médication.

Ensuite, le corps devait se reconstruire : les chairs autour de la cicatrice, les muscles secoués, les douleurs osseuses, etc…. L’équipe médicale a été sciée de constater la rapidité de récupération de la personne, qui est sortie une semaine plus tôt de sa convalescence. Elle a récupéré très rapidement de son opération, et a marché en 8 jours seulement. Aucune autre aide n’a été utilisée que celle-ci, si ce n’est de l’homéopathie la veille et le jour même de l’opération.  L’herbe de blé y est pour beaucoup.

En ce qui concerne le second exemple d’utilisation de cette poudre, il est évident que nous sommes déjà sur une utilisation courte. En revanche, sur l’acidose, je suis sûre que beaucoup d’entre vous se reconnaissent dans des signes évoqués. Il est évident que l’herbe de blé peut vous aider ponctuellement. En revanche, il sera nécessaire de consulter un naturopathe ou un médecin pour comprendre d’où vient cet état permanent. Ne restez pas avec un terrain acidifié, car je le répète, nous savons maintenant que les pathologies graves démarrent et se complaisent sur ce type de terrain.

En ce qui concerne l’alimentation alcaline, je vous recommande le site foisonnant de recettes appétissantes : Bouchées Doubles.

Prenez soin de vous

 

Delphine

Jus vert Céleri branche, pommes, chou kale, épinards et herbe de blé en poudre

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

You Might Also Like

Pas de commentaire

Laisser un commentaire