Bien-être psychologique

Votre pouvoir d’agir, votre meilleur allié
Interview de Fit your dreams

8 juin 2016

le sport rend heureux fyd fit your dreams

Ooohhh, mais sortez-vous les doigts du coton, bon sang!

C’est pas vrai, ça. Vous n’êtes jamais content et vous restez là à rien faire. Constamment en train de vous plaindre et toujours à attendre que ça vous tombe tout cuit. Oh, mais les gars, faut y aller, maintenant.

Heeeeiiiiiiiin?

C’est hard comme vérité, non?

Je déteste qu’on me la balance dans la figure. Pas vous?

Parce que je suis bien comme vous. Il y a des moments où j’ai envie de baisser les bras, de me foutre en boule dans le noir.

« Et qu’on me foute la paix, hein! Achkregneugneu… »

Mais depuis récemment, j’arrive à rebondir plus vite. 

Vous savez comment? En ayant compris que le bonheur n’est pas une fin, mais un cheminement. Et que pour être heureux, il faut faire appel à son pouvoir d’agir.

A petits ou grands pas. Peu importe l’allure.

Agissez

Être heureux, ce n’est pas rester là, à attendre des moments fortuits. Ce n’est pas se dire : « Un jour, je serai heureux parce que j’aurai…… ou qu’il se passera… »

Rien ne va tomber du ciel. Si ce n’est la pluie ou la neige.

Ça vous enquiquine ce que je dis, n’est-ce pas?

Être heureux, c’est faire votre chemin vers ce qui aura du sens pour vous. Et c’est dans la réalisation de cet idéal, que vous prendrez du plaisir.

Je ne suis jamais aussi malheureuse que les jours, où je fais les totaux :

« J’ai 36 ans. J’ai des grosses fesses. On n’a pas encore trouvé notre maison. Je rêve de m’acheter une 2CV et de la retaper. Mais j’ai pas assez de fric. Et de toute façon, c’est la crise. Faut que je change de boulot. Et patati, et patata…… Ooouuuinnnnnnnnnn !!!!!!!!!!!!!

Trou noir. [Sic] Fin de l’histoire. »

Encore une fois, vous le savez aussi : l’accès au bonheur est beaucoup plus spirituel, que matériel.

Mais on se laisse prendre au jeu.

Qui?

Franchement qui?

Qui n’a jamais eu la sensation de tourner en rond, de réfléchir sans relâche à un idéal de vie, qui lui pourrit déjà l’existence, parce que la barre est déjà bien trop haute. Et de baissez les bras ou même se résoudre.

Le sport rend heureux fit your dreams

En revanche, je ne suis jamais aussi heureuse que quand je suis en mouvement et quand je me sens avancer : yoga, petits bonheurs, naturopathie…

Mais il faut faire appel à votre pouvoir d’actions. Vous en retirerez de la fierté et plus de confiance en vous.

Sortez de votre zone de confort. Une dépression peut être une zone de confort, même si c’est désagréable. Un surpoids peut être une zone de confort, même si vous êtes terriblement mal à l’aise.

Tout peut être prétexte à devenir une zone de confort. Parce que vous ne savez pas comment vous en sortir? Vous êtes mal, mais vous restez dans votre malheur, car vous ne savez pas faire autrement et puis vous vous résignez. Là, avec cet endroit pénible, vous savez faire.

Parfois, vous regardez les autres en vous disant qu’ils ont de la chance. Ne vous êtes-vous jamais dit que derrière la chance, il y a des efforts, de la ténacité, de la volonté et de la gratitude aussi?

Cet état de fait, j’ai encore pu le vérifier grâce à Leona Reading.

Leona est une jeune femme pétillante, que vous découvrez en images depuis tout à l’heure. Elle est coach sportive et est la créatrice d’une entreprise qui s’appelle Fit your Dreams.

Sur le papier, ça semble couler de source. En pratique, ça va beaucoup plus loin que ça.

Leona fait partie de ses personnes, qui ont compris que le cheminement est une source de bonheur intense. Et c’est ce qu’elle vous enseignera si vous faites appel à ses services et je vous le conseille vivement. J’ai été happée par sa lumière.

Je lui ai posé quelques questions relatives au cheminement positif et au pouvoir d’agir. Je vous laisse profiter de son expérience.

Allez hop, action!

FIT YOUR DREAMS

Bonjour Leona, je suis ravie que tu répondes à mes questions, qui permettront surement à mes lecteurs de comprendre le principe du pouvoir d’agir.

LCAN : Peux-tu nous présenter ton super parcours et ton entreprise Fit your Dreams?

FYD : Cela fait plus d’un an que j’ai lancé mon entreprise de coaching sportif Fit Your Dreams, mais l’aventure a commencé bien avant, avec mon blog.

Je bossais dans la communication et le marketing depuis plus de 5 ans et même si je ne détestais pas ce que je faisais,  je ne m’ « éclatais » pas à fond. Un jour, je me suis donc lancée dans l’écriture de chroniques pour mon blog. J’avais vraiment besoin de partager. Tout s’est enchaîné très rapidement par la suite. Beaucoup de personnes me demandaient des plans d’entraînement et conseils nutritionnels, je les renvoyais toujours vers des professionnels du milieu puis l’évidence s’est imposée. J’allais devenir la professionnelle, qui pourrait les conseiller. Cela faisait un moment que j’y pensais : j’allais reprendre mes études pour devenir coach sportive !

J’ai fait beaucoup de recherche car je souhaitais me lancer dans une formation internationale de Personal Trainer afin d’obtenir un diplôme axé sur la personne et me spécialiser dans la préparation physique. J’ai donc suivi la formation de la NASM (école de médecine du sport américaine) et suis devenue Personal Trainer.

Cette période de reprise d’étude a été passionnante mais très fatigante, je continuais à travailler en parallèle et mes journées étaient interminables. Je n’avais pas beaucoup de sommeil et du travail à en revendre ! J’ai obtenu mon diplôme final et en mai 2015 Fit Your Dreams est devenue officiellement mon entreprise.

Fit Your Dreams, ce n’est pas que du sport et de la nutrition, c’est une histoire de partage. Et souvent de l’autre côté de l’écran, je sais que c’est un départ vers une nouvelle vie. Un voyage vers une meilleure version de soi-même. Ce n’est pas un hasard si le sport et l’alimentation tiennent une place aussi importante que la reconnexion à soi lors de mes coachings. C’est le meilleur investissement à  faire pour soi selon moi, car cela ouvre bien souvent sur de nouveaux questionnements et défis dans d’autres sphères de la vie.

Pour résumer : j’exerce en tant que coach à domicile sur La Ciotat et ses environs, mais également coach en ligne avec l’élaboration de programme 100 % personnalisés.

J’écris également pour plusieurs magazines de fitness en plus de mon blog et je participe à des événements sportifs. Je suis également l’une des coachs officielles de la marque Lorna Jane France et je donne des bootcamps sur la capitale et sur Nice. Bientôt les bootcamps Fit Your Dreams vont avoir lieu sur La Ciotat et les environs, ainsi que les croisières detox sur un voilier avec Capoupakap !

Je travaille également sur la préparation/tournage/montage de mes vidéos de recettes et entraînement pour Youtube et dernièrement je bossais sur un ebook gratuit disponible pour mes abonnés, un cadeau pour les remercier de me lire, de me suivre et d’être là, tout simplement.

Je ne m’arrête jamais !

LCAN : A quel moment, as-tu saisi que ton destin ne tenait qu’à toi, et qu’il fallait agir?

FYD : Il y a plus de 10 ans, c’est la perte d’un être cher qui m’a fait prendre conscience que nous n’avons qu’une vie et que l’on se doit de la vivre à fond ! Cela a ensuite été un long cheminement, plus ou moins cabossé. Des évidences se sont imposées à moi. Je souhaite profiter de chaque instant en me sentant utile et en aidant d’autres personnes à s’épanouir. J’aimerais laisser une trace, apporter quelque chose de positif sur cette planète.

LCAN : Quand tu as pris la décision de te lancer, quelles sensations positives as-tu ressenti?

FYD : J’étais totalement excitée ! Comme une enfant avant Noël, j’avais hâte de me lancer dans ma formation de Personal Trainer. Je savais que ce n’était qu’un début, un premier pas dans ma nouvelle vie.

J’ai également ressenti un sentiment de libération. J’allais enfin pouvoir être moi.

Puis, quand je suis devenue officiellement entrepreneure, cela m’a apporté un mélange de fierté, de liberté et d’accomplissement. Un sentiment indéfinissable. Je me sens vraiment à ma place.

LCAN : Agir peut aussi générer des doutes, des peurs et de l’incertitude. En quoi, ces émotions dites « négatives » peuvent servir notre envie d’aller plus loin?

FYD : Ces doutes et ses peurs sont des barrières qui nous empêchent d’accéder à ce que l’on veut vraiment dans la vie, mais que l’on n’ose jamais concrétiser de peur d’échouer (ou peut-être même de peur de réussir). Ce sont des sentiments qui paralysent, qui lentement mais sûrement nous tuent. Le fait de les avoir côtoyés nous permet de ne jamais plus vouloir les ressentir à nouveau.

Ces émotions négatives nous permettent en fait de regarder en arrière et de nous dire « plus jamais ! »

Le sport rend heureux fit your dreams leona reading

LCAN : Le sport est une vraie illustration du pouvoir d’actions. Lors de tes coachings, tu dois être face à des personnes, qui ont peur de ne pas savoir, de ne pas faire correctement, de ne pas y arriver. Ou d’autres avec des objectifs si précis, qu’ils se désolent de ne pas les atteindre assez vite. Quels sont tes mots pour leur faire comprendre que le plus important, c’est d’avoir décidé d’agir?

FYD : Je leur explique toujours que le changement le plus important a déjà eu lieu. Avoir décider de se lancer dans leur coaching personnalisé avec Fit Your Dreams était la première étape la plus compliquée. La suite n’est qu’une question de temps. Il faut laisser les choses se mettre en place. On ne peut pas être parfait(e) dès les premiers jours. C’est un vrai cheminement qui va les mener vers des découvertes merveilleuses sur eux-même.

LCAN : Et justement que constates-tu, au cours de tes coachings? Est-ce que tes élèves comprennent que l’on peut prendre du plaisir à être sur la bonne voie, et ne plus s’en tenir uniquement au résultat?

FYD : Certain(e)s de mes élèves le comprennent très rapidement, d’autres luttent et veulent des résultats immédiatement. C’est une lutte en soi qui fatigue et qui engendre de l’angoisse. Bien souvent, mes élèves rendent les armes une fois épuisés et acceptent de se faire confiance et de me faire confiance tout simplement. Chaque chose en son temps. Cette lutte est contre-productive, bien qu’elle soit souvent une étape essentielle pour certain(e)s avant d’apprendre le lâcher prise et l’acceptation.

Soyons bienveillant envers nous-même et les choses deviennent tellement plus simples !

LCAN : Dépasser ses limites est-elle une source de bonheur?

FYD : Dépasser ses limites peut donner naissance à d’immenses surprises. C’est souvent lorsque l’on dépasse ses limites, que l’on apprend à se connaître et c’est vraiment une expérience merveilleuse. J’ai eu des élèves, qui pensaient ne pas aimer le sport et ne jamais y arriver et qui ont trouvé une source d’épanouissement immense dans leur sport quotidien, au final. Un épanouissement qui les a mené à s’ouvrir à d’autres perspectives dans leur vie personnel ou professionnel. C’est ce que j’aime dans cette aventure, les surprises !

LCAN : Quel est ta définition du bonheur?

FYD : Être soi-même et se sentir en phase.

L’amour de soi est primordial. Trouver la paix pour pouvoir aimer les autres. L’un des plus grands challenges d’une vie… On est souvent si dur envers soi-même !

Une fois que l’on est dans ce cheminement, tout se met en place et on comprend beaucoup de chose. On est enfin libre. Libre d’être qui nous sommes, libre de faire ce que l’on veut. Libre de vivre de la manière qui nous chante. Libre et détachée du regard des autres.

Le bonheur pour moi en fait c’est la Liberté.

LCAN : Quelle belle illustration de ce concept du pouvoir d’agir. Je te remercie pour le temps que tu as consacré à mes questions. Belle continuation dans ton aventure Fit your dreams.

Avez-vous saisi?

Nous avons ici le récit de l’expérience formidable, d’une jeune femme, qui a décidé d’agir pour aller faire son mieux. Elle a choisi un métier, où elle devient une aide à la réalisation chez les autres. Pour guider l’action chez les autres.

Je ne pouvais avoir meilleure alliée que Léona, pour illustrer mon billet.

L’important est d’essayer de faire bouger les choses, de changer, d’être en mouvement. Le résultat est presque secondaire, tant que le cheminement est en marche.

La sagesse ne s’acquiert jamais à 100%. Les bouddhistes pourraient vous dire qu’il faut bien une vie pour y arriver, et que le bonheur se trouve sur le chemin.

Agissez

Bien à vous.

Nini

le sport rend heureux fyd fit your dreams

 

 

You Might Also Like

Un commentaire

  • Répondre babouche 9 juin 2016 à 8:45
    Agir…dans ma tête c’est déjà en marche mais…toujours ce mais….les obstacles sont encrés.
    Je décide de FAIRE LA PEAU à ce MAIS pour mettre le POUVOIR D’AGIR en phase avec moi.
  • Laisser un commentaire