Recettes sucrées

Nectarines rafraichies à la verveine – Recette végétale

10 août 2016

Nectarines et verveine pour la recette des nectarines rafraichies

C’est de saison : l’été, les fruits, et le rien-foutre.

Disons le bien, Août, le mois où tout ralenti. Et même si tu n’as pas envie (Août m’angoisse un peu parfois…) tout est fermé. Les 3/4 de la France ont migré vers les mers et les océans. Et y’a plus un chaton à la cambrousse. Pas plus tard que samedi, je suis « descendue » dans ma Drôme et je suis passée par l’Isère, pour éviter les bouchons. Je peux vous dire que c’était boulevard sur les petites routes de campagne.

Toutes mes histoires de slowlife et de chemins des écoliers vous gonflent peut-être? Mais vous reprendrez bien un peu de nectarines, non?

Hein, quand même? Ou des pêches en salade (parce que ça fonctionne aussi), fraiches, avec un jus au goût pêchu? Joli le jeu de mot, non?

Nectarines rafraichies à la verveine et à la bière vegan

Joli. Et idoine. On pourra pas en dire autre chose.

Cette recette est très douce, mais mélange beaucoup de saveurs. Y’a de la mâche, du fruit, de la couleur, du goût, et de l’étonnement. Je vous jure que vous m’en direz des nouvelles.

Alors pour les initiés, j’en vois déjà, qui vont m’attendre au tournant quand je vais expliquer, qu’il y a de la bière dans cette recette. Je sais que l’alcool n’est pas forcément dénué de traces de produits animaux. En effet, dans les vins, les bières, les cidres et parfois les jus de fruits du commerce, afin de clarifier les breuvages, on procède à un collage. Il s’agit d’agglomérer les particules présents dans le liquide, par floculation, grâce à une protéine (caséine de lait, albumine d’œuf, gélatine de porc, colle de poisson). Cependant, beaucoup de marques ont pris conscience d’une demande grandissante de végétalisation des procédés. De plus, cette pratique de collage à base de produits animaux a été interdite dans l’Union Européenne, au titre des risques alimentaires. La filière vin est amplement concernée et surveillée. Idem pour les bières. Ainsi, pour ces dernières, on trouve des marques de grande distribution, qui utilisent des procédés végétaux ou minéraux : Carlsberg, Hoegarden, Grimbergen, Leffe pour en nommer certaines. Si vous êtes dans le questionnement vis-à-vis des marques, rendez-vous sur le site de Barnivore, qui répertorie quelques 26 000 références vegan-friendly ou non.

Pour ma part, la bière que j’ai utilisée, est brassée en Bavière uniquement. Sa composition est bio et clean et d’autant plus en ce qui concerne la clarification, faite à partir d’une matière végétale également. Elle n’est pas pasteurisée, ce qui lui donne un bon goût de noisette grillée. Si vous souhaitez en connaître le nom, je vous laisserai me demander en message privé. Parenthèse bière et véganisme close.

Bière Sturmbio brassée en Bavière, vendue en France

Donc pour se rafraichir, allègrement avec cette recette, en voici donc les ingrédients, pour 4 personnes au bon appétit :

  • Sans surprise, il faut donc 1 beau kilo de nectarines. A point, voir un peu mûre. 
  • 33 cl de bière de votre choix
  • Le jus d’un citron bio
  • 75 g de sucrant
  • 1 litre d’eau
  • 4 beaux brins de verveine fraiche ou 4 c.s de verveine déshydratée

Mais qu’est-ce que c’est que cette recette de Mamie? De la verveine?

Oui, parfaitement! De la verveine! Figurez-vous que j’adore ça. La respirer me met en joie #petitsbonheurs. J’adore son odeur dans les produits cosmétiques. Je me souviens d’un gommage Huygens, absolument délirant. Et surtout, j’adore son goût.

Je suis une fanatique d’infusions. Que voulez-vous? Est-ce une habitude de campagne, je ne sais pas? Mais toujours est-il que Maman a calmé tellement de mes crises d’angoisses avec les tisanes. Une gorgée chaude d’un bon breuvage irradie dans le corps et provoque chez moi une apaisement immédiat. Et puis maintenant, je ne consomme plus de café et très peu de thé. L’infusion, avec sous sans verveine, est un incontournable de ma journée. Deux ou trois tasses rythment mon quotidien en été. En hiver, je ne compte même plus.

Je n’arrête pas de parler de moi, aujourd’hui. Et moi, je veux surtout que vous soyez heureux. On s’en tape un peu le saucisson de ma vie de tisanière. D’autant qu’on n’en mange plus par ici – du saucisson. Mouahahahahaah ahahaha! J’ai toujours un humour de m****!

Soupe de nectarines à la verveine vegan

Et bien oui, dans cette soupe de nectarines, disons-le, on va relever le bouillon avec de la bière et de la verveine.

Si on faisait un peu de phyto, là, de suite? On appelle la verveine, « l’herbe des sorciers ».

Bouh!

En fait, c’est un peu vrai. Elle est pleine de vertus. Et le petit malin, qui en plantait des kilos dans son jardin et en fourguait à tous ces moyenâgeux patients, pouvait en soulager plus d’un. De toute façon, y’avait rien d’autre. C’était ça, ou des fièvres bleues et des bubons plein les reins. Heurk… Alors le type, qui te donnait ça, il était surement vénéré comme un sorcier.

En fait, la verveine est une plante produisant des iridoïdes. Comme l’harpagophytum ou l’olivier, cette plante fabrique de quoi se défendre contre les agressions extérieures : du genre nuisibles ou maladies. Les iridoïdes sont des nutriments hypers résistants et stables sur le plan moléculaire. Ils résistent à la chaleur. Ce qui explique que ces vertus ne sont pas éliminées lors d’une infusion.

Alors de fait, la verveine est donc une chic fille hyper sympa, qui partage ses bienfaits, si tu veux bien d’elle.

Exit les images de charentaises et de mugs à fleurs un peu midinettes.

Place à super Verveine, plante aux pouvoirs multiples.

Brins de verveine fraîche pour la recette des nectarines

Ils sont les suivants : action relaxante quasi immédiate, lutte contre l’angoisse et l’anxiété, recul de la fatigue nerveuse, régulation des troubles du sommeil, sédation douce.

C’est aussi une fabuleuse alliée en tant qu’antalgique, anti-inflammatoire, anti-spasmodique, voir même anti-tumoral (ou plutôt une belle amie pour vous aider à lutter contre un satané cancer).

Je vous laisse donc faire la corrélation entre son action et votre moral. Imaginez tout le bonheur qui vous remplira? Quand de mauvaises pensées seront chassées grâce à elle. Lorsque, après avoir bu une bonne infusion, vous serez plus détendu et que vous respirerez plus sereinement. Et même, imaginez-vous, vous laissez aller à une petite sieste salvatrice, après avoir bu une décoction de verveine. Vous allez vous réveillez tout tranquille, avec une belle sérénité sur votre visage.

C’est la saison, pour se laisser aller à une vie plus douce et plus lente. Le rituel de la décoction est la bienvenue. Je rappelle qu’une décoction permet à la plante de libérer plus de nutriments, plus longuement. Cela consiste à mettre les végétaux dans de l’eau froide. Ensuite, vous la portez à ébullition, puis vous laissez refroidir.

Et bien figurez-vous que c’est de cette façon, que nous allons préparer nos fruits rafraichis.

  • Lavez bien vos fruits, même s’ils sont BIO et par pitié, récupérez l’eau de lavage pour vos plantes.
  • Coupez vos fruits en quartier, en retirant le noyau.
  • Déposez vos fruits dans un grand saladier.
  • Dans une casserole, mettre l’eau, la bière, la verveine ciselée, le jus de citron, et le sucrant.
  • Portez le tout à ébullition. Mais pas trop violente non plus. Restez à côté hein… La mousse de la bière va s’évaporer.
  • Versez immédiatement sur vos quartiers de pêches.
  • Réservez au frais, pour quelques heures. (2 heures minimum)

En fait, c’est mieux que cela refroidisse à température ambiante, puis que cela soit réfrigéré ensuite. Pendant tout ce repos, tout va délicieusement se mélanger. Les arômes vont se rencontrer. Salut, moi, c’est houblon. Et toi? Quand vous servez, partagez les fruits, puis recouvrez les généreusement de ce jus corail tout doux.

Quand vous allez goûter, c’est super simple. Non en fait, c’est pas simple. Mais si, c’est simple de dire que c’est trop bon. Mais c’est pas simple à imager. Bouh la la la. Je salive, rien qu’à vous décrire le délire. D’abord un peu d’astringence pour réveiller les papilles. Puis la douceur des fruits, un peu croquant encore. Et ce jus comme une ode à la joie. Vous savez, vous salivez au fur et à mesure de la dégustation. C’est légèrement sucré, ça a un bon goût de fruit sans l’acidité. Et en fin de bouche, vous découvrez une petite âcreté herbacée perdue entre bière et verveine…

Donc là, on est en plein dans le décoction de plante améliorée, non? Mais vous connaissez aussi surement cette tendance sympa de la Detox Water. Alors même si le pouvoir détoxifiant de ces eaux est à prendre avec des pincettes, il n’empêche que sur le principe, la présence de fruits et de citron dans le jus de ce plat va permettre de faire le plein de vitamines, de stimuler le foie et de s’hydrater un peu. Et en ces temps de chaleur, c’est plutôt une bonne idée. Surtout pour les personnes, qui ont du mal à boire.

D’ailleurs, si vous finissez plus vite les fruits que le bouillon, ne le jetez pas. Consommez-le en boisson.

Moi, je dis que ça peut marcher en dessert, mais surtout au goûter. En plus, pour les mecs, qui auraient peur de la verveine, la bière, ça fait moins gaminette. Mais aussi parce que la verveine peut avoir cette fâcheuse tendance à empêcher l’assimilation du fer par l’organisme. Préférez, si vous le pouvez, déguster ces nectarines rafraichies en dehors d’un repas. Cependant, la règle de la mesure est de mise. Si vous ne vous abreuvez pas uniquement de verveine, toute la journée, l’impact sur le fer sera juste passager. Vous voyez ce que je veux dire. Ne commencez pas à « sataniser » cette plante.

En revanche, il est préférable pour les femmes enceintes ou allaitantes d’éviter d’en absorber.

Il m’arrive parfois de mettre des groseilles avant de servir ces nectarines rafraichies. Je trouve que l’association est sympathique. Ici, j’avais des mûres fraiches et c’est parfait aussi.

Nectarines rafraichies à la verveine vegan

Essayez cette recette. Cela vous changera des salades de fruits. Et le goût est vraiment agréable.

Si cette recette vous a plu, j’en prévois encore d’autres. Dans le même style. Sucrée, salée, et de saison surtout. Pour ne pas les manquer, abonnez-vous à la newsletter de la campagne. Et moi, ça me motive de savoir que vous aimez ce que je fais. C’est en haut à droite sur la page.

Pour télécharger la recette, cliquer sur le lien suivant : Téléchargement

Bien à vous.

Nini

Pour ma Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Newsletter

Indiquez votre adresse email ci-dessous et rejoignez ma newsletter.

Elle vous apprendra à appliquer la naturopathie et la psychologie positive au quotidien.

Merci !

Votre inscription a bien été enregistrée.

You Might Also Like

Pas de commentaire

Laisser un commentaire