Lecture

Un livre pour Noël
VEGAN de Marie Laforêt

6 décembre 2016

Vegan de Marie LaforêtQue vous soyez vegan, végéta*ien ou pas, sensibles à une alimentation vertueuse, ou tout simplement passionnés de cuisine et à la recherche de nouvelles sensations et de goûts authentiques et surprenants, je vais vous parler d’un cadeau de Noël à ne surtout pas manquer.

Le livre, qui vous scotche, tellement il est splendide.

VEGAN

Il n’y a pas si longtemps, je vous avais parlé de la gentille Élise, de chez Natura Sense, qui m’avait proposé de choisir des livres parmi leur sélection. Je lui avais dit que c’était Noël avant l’heure et ce fut bien le cas. Je nourris une passion pour les livres de cuisine, que je lis comme des livres classiques.

Le premier cadeau était « P’tit déj Santé » de Cléa Cuisine, pour lequel je vous expliquais le plaisir que j’ai eu à le découvrir et actuellement à user de ces recettes, dans ce billet : http://lacampagneanini.fr/brouillade-au-tofu-de-clea-cuisine/

Aujourd’hui, je vais vous parler du second cadeau, qui n’aurait pu rester sans avoir son propre billet sur le blog : Vegan de Marie Laforêt. Alors, je le sais, il a déjà plus de deux ans à son actif. Mais il n’est jamais trop tard pour parler de talent.

Et puis, j’ai promis de proposer plus de livres en ce qui concerne les lectures positives et bienveillantes. Lire est une activité slow par excellence. Je la conseillerai autant que possible. Choisissez ce qui vous plait le plus et abusez de ces moments de pause pour le corps. Vous proposer des livres pour promouvoir cette activité reposante est donc dorénavant un autre de mes devoirs.

1 – Deux protagonistes pour un chef-d’œuvre culinaire unique.

Attention, ne voyez là aucune surestimation par rapport à d’autres prêtresses de l’art culinaire végétalien. J’ai juste pris un vrai plaisir tellement intense à découvrir ce livre et à en faire une bible de base. C’est ce que je veux partager ici. Je ne manquerai en aucun cas de vous parler d’autres de mes cuisinières favorites, qui inspirent ma propre cuisine. 

Marie Laforêt - Cuisinière et photographe culinaire VEGAN

Ce livre est unique, car il est empli de l’âme de la belle Marie Laforêt. Et je dis belle, parce que j’ai la sensation que c’est une personne magnifique, avec un joli minois certes, mais aux yeux pétillants et mystérieux, rêveuse surement, et qui semble rendre beau et magique tout ce qu’elle touche.

Pour commencer, je vous conseille promptement d’aller faire un tour sur son blog culinaire : 100% Végétal.

D’abord, allez-vous balader dans son portfolio. Regardez-moi la joie et la béatitude, qui se dégagent de ces ambiances colorées, funs, raffinées, aux lumières justes, à la mise en valeur détaillée. Est-ce que la cuisine végane ne semble pas être franchement bonne? Regardez-moi ces petites crèmes caramels et dites moi si elles ne sont pas nettement plus à la hauteur de ceux de Flambouille?

Flans au caramel - Vegan - Marie Laforêt

Beaucoup de véganes connaissent déjà, je ne vous apprends rien les amis. Mais pas tout le monde encore. Nous ne sommes que 5% de végéta*iens en France, alors il y a probablement des personnes à renseigner sur les principes. Je trouve que ce  beau travail est juste tellement engageant pour ce mode de vie.

En plus de ses dons aux fourneaux, vous aurez compris que Marie Laforêt est aussi photographe culinaire. Pour ma part, c’est un bonheur visuel à chaque fois. Et j’avoue sans honte que je m’inspire de ses shootings pour illustrer mes propres recettes sur ce blog.

Le livre Vegan est rempli du même savoir-faire photographique et engage le lecteur à se mettre à cuisiner. Et c’est là tout l’enjeu de son travail. Ce livre est séduisant par tout son design, et il incite le lecteur à cuisiner pour goûter : couleurs, images, caractère, rythme, illustrations…

De livres en livres, bien au-delà de Vegan, le crédo de cette super cuisinière est de proposer de vraies alternatives culinaires, qui tendent à vous faciliter la vie quand vous choisissez de passer vers plus de (ou que du) végétal. Avec une forte note de bienveillance et de partage. C’est d’ailleurs une des choses qu’on reproche aux véganes, non? D’être auto-centrés, sectaires, et obtus…. Pour le coup, ce livre casse positivement ce vieux mythe.

Notre second protagoniste, et non des moindres est le Docteur Jérôme Bernard Pellet. Ce monsieur est donc médecin. Celui que l’on aura du mal à dérouter. Parce qu’on en entend tellement sur les dangers de manger des légumes, des cailloux et de la pelouse. #humourgrinçant

« Et les carences, et le crétinisme, et le rachitisme?

Mais sinon tes parents, ça va?… »

Bon alors là, ça devient compliqué quand on est face au savoir. Le docteur Bernard-Pellet est un médecin nutritionniste, ayant passé plus d’une dizaine d’années à étudier les mécanismes de la nutrition et surtout ce que l’alimentation entraine sur l’organisme. Dans son livre, Marie Laforêt s’est donc entourée de la voix de la connaissance scientifique, et ce monsieur s’en vient asseoir le sérieux de la mouvance végane. Et c’est une vraie force.

Le docteur Jérôme Bernard-Pellet est co-fondateur de l’Association de professionnels de santé pour une alimentation raisonnée (APSARes), promouvant l’importance de la nutrition sur la santé des gens. J’imagine donc qu’il ne dirait jamais à un naturopathe qu’il est un charlatan (Non, je ne citerai personne), dans la mesure où la naturopathie met bien au cœur de ses principes l’alimentation comme première médecine.

Extrais du Livre Végan - Marie Laforêt

Dans le livre, ce médecin donne donc des éléments de compréhension, et les bases incontournables à une alimentation végétale. Et j’attire votre attention sur le fait que les éléments que l’on peut trouver s’adressent aussi aux personnes, qui ne placent pas la viande et les produits animaux au cœur de l’assiette, sans pour autant en faire un mode de vie. Je pense aux flexitaristes en fait.

Vous apprendrez donc tous sur les bienfaits d’une alimentation naturelle, enrichie en fruits, légumes, céréales, légumineuses et autres. Avec pour mise en abime, l’évocation de cette étude américaine, démontrant qu’une alimentation végane augmente l’espérance de vie de 12% par rapport à l’omnivorisme et ce, dans de bonnes conditions. J’entends souvent les gens me dirent que vieillir longtemps ne les intéressent pas, surtout pour finir tout malade et de guingois. Sauf qu’avec le végétalisme, on vous propose de vieillir longtemps et tout gaillard.

Enfin, le docteur Bernard-Pellet passe en revue toute la liste des nutriments à considérer et où les trouver, les réflexes à prendre, etc. Et une fois qu’on sait, y’a plus besoin de se prendre la tête. Vous connaissez le principe de l’habitude, n’est-ce pas?

Et, je finirai en reprenant textuellement un paragraphe du livre :

« La plupart des informations contenues dans ce chapitre ne sont pas issues de sources secondaires comme des sites internet, des livres, des opinions d’experts diverses, des recommandations officielles gouvernementales ou autres. Elles sont issues de sources dites « primaires », à savoir des articles scientifiques publiés dans des revues médiales internationales à comité de lecture. C’est de là que par l’information. »

Donc, quand on vous dit que la consommation de produits animaux c’est mauvais…..ben c’est pas pour emmerder le peuple, mais bien pour l’aider.

Je vous propose de lire une de ces interviews ici.

2 – Vegan, pourquoi?

Ce livre est aussi un plaidoyer et une explication de texte gentille et responsable de ce qu’est le véganisme et pourquoi on en vient là. C’est une source d’informations, pour qui se poserait la question. C’est aussi pour nous, lancés sur ce chemin, une agréable façon de nous rappeler ce pourquoi on s’est engagé.

Je profite de ce paragraphe pour faire une petite aparté sur le mot et son importance, à mes yeux et à ceux de mes amis. Je vois par hasard et ailleurs que ce mot fait peur et soulève de l’indignation ou de la morale. Je vois aussi certains de mes comparses commencer à le détester parce que cela devient lourd à porter comme étiquette, et qu’il est fatiguant de se battre contre tout le monde.

Vegan de Marie Laforêt

Alors je vais vous donner un exemple simple pour vous expliquer ce que c’est que le véganisme.

Lors de notre voyage en Normandie cet été, nous avons loué un joli gîte en pleine cambrousse. Oh joie, qui se transforma en sentiment d’impuissance et en nuits blanches pour une semaine. Au fond du grand jardin, il y avait des pâturages. Dessus, des vaches à viande et des petits veaux……à viande aussi.

Chaque soir, on rentrait et chaque soir, je suis allée les voir. Ce qui aurait du faire l’objet d’une vision bucolique de la vie à la campagne n’en a pas été une du tout. Cela s’est mû en angoisses avec des visions et des mises en scène d’abattage, que je vis souvent maintenant dans mes cauchemars. Je me suis demandée pendant une semaine, ce que je pouvais faire. Comment empêcher ce qu’ils vont vivre? Comment sauver les bébés?

Et je ne veux pas entendre ou lire un « Ben oui, mais c’est la vie ». Non, pour moi, c’est devenu une vie non acceptable. Le prix à payer et les horreurs à savoir sont trop grands pour que j’adhère à tout ceci. Je ne dis pas que je suis meilleure que les autres, et je ne dis pas que les autres sont des monstres. Je dis que cette réalité ne m’est pas supportable, à MOI. Et il en est d’autres comme moi. Ça fait pas de nous des tarés. Surtout quand un livre comme celui-là s’en vient démontrer que l’on peut parfaitement se passer de produits animaux pour vivre. Et ce sans problèmes majeurs.

Alors oui, parfois ce mot est lourd de réalité et c’est pour cela qu’il doit être bien utilisé. Ce n’est pas un mot à la mode ou dont on peut user pour faire le buzz ou être dans le vent. Et quand vous parlez de nous en des termes déroutants et méchants, sachez que vous parlez d’un sentiment de peine et de colère. C’est injuste. Comme tous sentiments de peine et de colère, il est parfois des moments où on ne sait pas comment l’exprimer, où il sort maladroitement, où il a l’allure d’une culpabilisation. Mais quand vous êtes en colère et en désaccord, vous criez, non? Vous aimeriez que la terre entière le sache et vous comprenne, n’est-ce pas?

Alors oui, il y a la dimension santé, mais elle n’est pas la première. C’est pas un régime alimentaire. Quand vous êtes au régime et que vous décidez de vous priver de chocolat, vous ne prenez pas envie de vomir quand vous en mangez un carreau. Moi, je ne peux plus manger de la viande. Je ne ferai plus jamais d’écart.

Et ce que je trouve louable dans ce livre, c’est le rappel des bases. Pourquoi on en est là? Marie Laforêt l’explique parfaitement bien : d’abord pour l’animal, ensuite pour la Planète et ses habitants. Je reprends les chiffres énumérés dans ce livre.

  • 18% des gaz à effet de serre sont produits par l’élevage; c’est plus que ceux rejetés par tous les transports du monde entier.

  • Selon la FAO (Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture), l’élevage est responsable de 64% des émissions d’ammoniac, qui contribuent aux pluies acides.

  • Environ 70% des terres cultivables sont accaparées par l’élevage ou des cultures destinées à nourrir le bétail.

Je ne pense pas que les arguments cités dans le livre soient là pour culpabiliser. Car de toute évidence, quand on a un tel bouquin entre les mains, c’est qu’on est déjà sur une voie propice au végétalisme et à l’éthique. Et d’ailleurs, je rejoins Marie Laforêt quand elle dit qu’à chacun son temps pour y arriver.

En revanche, pour les non convaincus, mais cependant intéressés pas la cuisine végétale, j’espère que ces éléments, à défaut de convaincre, vous feront prendre conscience de la manière dont vous devez considérer l’animal et ce qu’il vous donne et ce que sa consommation induit sur la Planète. Soyons humble.

Granola sans Gluten - Vegan - Marie Laforêt

3 – Les recettes pour tous

Aahahhhhhhhh!!!!!! Le meilleur pour la fin.

Partant des constats de sa conceptrice et du Docteur Bernard-Pellet, le livre est donc constitué d’astuces avec deux belles pages avec des conseils et des indispensables du placard. Et oui, quitte à cuisiner végétal, sachez qu’une bonne partie de vos stocks ne se trouvera plus uniquement dans le frigo, mais dans le placard. La cuisine du placard n’est plus consacrée à l’urgence, mais bien à la créativité. Et comme l’on sait, ce qui est au sec est le plus souvent le plus économique.

Ainsi fait, le livre se veut être un memento de recettes de bases pour retrouver des habitudes déjà connues, mais en version végane.

Vous parlez béchamel, chantilly, lait, mayonnaise (ou plutôt véganaise), pâtes fraiches, pâte brisée, crème pâtissière, crème anglaise, margarine, appareil à gaufres ou blinis… Ce livre parlera des mêmes choses avec des ingrédients différents.

Mention totalement spécialissime pour les pages consacrées aux fromages végétaux. Quelqu’un peut-il me dire ce qu’ils ont à envier aux fromages animaux? Comme pas mal de mes copines, je suis devenue une fan du parmesan végétal, si facile à faire et si bon pour la santé.

Extraits du livre Végan - Marie Laforêt

Le livre passe en revue toutes les sources de protéines, avec plusieurs propositions pour les cuisiner : légumineuses, soja, seitan. Ensuite, Marie Laforêt a prévu l’incontournable question du lait et des œufs. Pour ma part, les œufs ont été les derniers remparts au lancement complet. C’était en janvier dernier. S’en viennent les légumes. Sont inclus des propositions sans gluten et/ou crues. Puis, un volet sur les douceurs est bien entendu à votre disposition, avec des propositions chocolatées et du Frozen yogourt, entre autres. Mmmmmhhh.

Et pour finir, une proposition de plats pour cuisiner selon des occasions avec des invités … ou pas, ou pendant les fêtes.

Et comme c’est de saison, je vous laisse admirer cette merveille de bûche de Noël aux parfums choco-praliné-coco.

Bûche de Noël Choco-praliné-coco

Je n’en dirai pas plus, car j’en suis à 2000 mots déjà. Incapable de faire court. Et en même temps, chaque page de ce livre mériterait des mots. C’est une vraie prouesse culinaire tant dans sa conceptualisation que dans l’innovation.

J’ai envie de dire merci. Parce que cela me procure de la joie. J’ai envie de dire merci à Marie Laforêt pour être si disponible pour le véganisme et de nous donner tant de possibilités à nous, végétaliens. J’ai envie de lui dire merci pour la cause. J’ai envie de lui dire merci pour les autres aussi, parce que je reste convaincue que ce livre, malgré son titre, n’est pas uniquement l’apanage de l’éthique, mais aussi des palais curieux du goût et de la vie.

Ce livre est une idée de cadeau de Noël, si certains de vos proches parlent, hésitent, ou n’arrivent à se lancer dans le végétalisme. C’est un bel ouvrage mettant à l’honneur des produits vertueux pour la santé aussi. Sachez par exemple qu’une personne souffrant de problèmes de maladies cardio-vasculaires pourra trouver de quoi se faire plaisir, en chassant les mauvais nutriments. Imaginez une personne être privée des joies de la nourriture et arroger aux rangs de la saveur sans sel, ni sentiments. Donnez-lui ce livre et dites lui qu’elle peut y aller sans souci sur ce petit gratin de pommes de terre façon tartiflette. Oui, oui vous avez bien lu.

Plateau de fromages végétaux - Vegan - Marie Laforêt

Vous pouvez trouver Vegan en vente chez Natura Sense. Je rappelle que cette boutique en ligne propose des livres bons à « déguster », mais aussi des ustensiles capables de vous faciliter la vie pour accéder à une cuisine saine et gouteuse. Et pourquoi pas à une cuisine végane?

Bien à vous.

Nini.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Newsletter positive !

Indiquez votre adresse email ci-dessous et rejoignez ma newsletter positive pour recevoir mes conseils et astuces "Naturo"

Merci !

Votre inscription a bien été enregistrée.

You Might Also Like

2 Commentaires

  • Répondre Candice Motet-Debert 12 décembre 2016 à 2:49
    Mon noël sera végétalien 😀
    • Répondre manini26 12 décembre 2016 à 3:16
      : Bonjour, bonjour. C’est cool Candice. Si tu as envie de me raconter;, je suis toute ouïe. Des bises. Delphine.

    Laisser un commentaire