Bien-être psychologique

Psycho : La chromothérapie

5 août 2016

Ruelles colorées de la Pointe courte de Sète

Ma couleur préférée est le noir. Epicétou.

La non couleur de toutes les couleurs. Celle du lugubre, de la mort et de la tristesse. C’est MA couleur par excellence.

Celle que l’on déteste en médecine ayurvédique, parce qu’elle est érodée aux ondes négatives. Celle, qui nous fait peur, qui appelle le malin, qui excelle en l’art de poser des bases bien dramatiques. La couleur des SS.  La couleur de la marée dévastatrice, qui tue les fonds marins. La couleur des ténèbres et des bas-fonds immondes. La couleur des cachots.

Mais il n’empêche… Que vous soyez pro NEWTON, ou pro GOETHE…

 Les couleurs sont la vie

C’est la vie, parce que vous en voyez toute la journée, vu qu’on vous a équipé d’une paire d’yeux (Quand tout va au mieux) et surtout d’une rétine pour les distinguer. (Ça y est, je recommence avec mes évidences)

Et c’est la vie, parce qu’elles sont capables de vous donner des ondes positives.

Canaux de la Ville de Sète

Avez-vous remarqué la façon dont, en un rien de ligne, je vous ai présenté la symbolique du noir et de ce que peuvent en penser les autres?

Pour moi, le noir est juste une question de contrastes. Il relève les autres couleurs et il leur donne du relief. Et quand je le fais mien de pied en cap, il me donne de l’assurance, mais aussi de l’élégance, sans trop en faire. Il n’a de pesant que la vision objective que lui donne ma civilisation.

Il est question aujourd’hui de chromothérapie. On va se parler de l’influence des couleurs sur le moral. Et de la belle nécessité de les côtoyer tous les jours.

Gardez toujours un œil sur elles

Et à la fin, je vous avouerai que ma couleur favorite, c’est pas le noir du tout en fait.

J’hésite à vous faire un résumé de la signification « générale » des couleurs. Je dis bien, générale, car comme on l’a vu plus haut, tout est une question d’individus avec son code de compréhension personnelle : culture, tradition, souvenirs.

Le rouge

Par exemple, en Chine, le rouge est la couleur de la fête et des évènements de la vie : mariage, naissance et décès. Oui, oui, la Mort. « Quoi? La Mort est une fête? » Et oui, en Asie, mourir est une opportunité. C’est une nouvelle vie, une recommencement. Pas question de broyer du noir justement.

Chat joli et mystérieux de la Pointe Courte de la ville de Sète

Le rouge est donc positif. En Occident, c’est l’Amour et le Sang. Le rouge a cette faculté d’être si voyant qu’on lui attribue une vraie note positive et un élan de vie.

En chromothérapie, on soigne les dépressions avec le rouge.

C’est la tonalité de la force et de la vitalité. C’est le feu et la chaleur. Le rouge a la faculté de réchauffer, quiconque le contemple. La vision de cette couleur stimule la production de globules rouges dans le sang et donc l’oxygénation de l’organisme. Le coup de fouet, qui repompe et redonne de la vigueur. C’est LA couleur par excellence presque tant on ne voit qu’elle. Alors imaginez les effets sur votre moral et votre organisme, si vous en regardez.

Bon allez, je me lance. On va faire un léger tour de pistes des couleurs et de leurs influences sur le moral et la bonne humeur. Et pour illustrer ce billet, une belle balade à Sète. C’est justement une ville de couleurs. Une énième petite Venise. Sète n’a rien de bling-bling, ni de luxuriant, mais elle est si chatoyante, qu’elle file la positive attitude.

Jouets dans le petit Quartier de la Pointe courte

Le jaune

Après notre rouge optimiste, un peu de jaune s’impose. Le jaune a eu mauvaise presse au Moyen-âge, avec un côté cra-cra-dégueu. Cependant, c’est bien la couleur la plus lumineuse, dans la mesure où on va lui connoter le soleil.

Alors là, tous au zénith.

Le soleil réchauffe, mais il possède cette magie de donner le sourire. Il est associé à l’été. Il dynamise les yeux fatigués par la tristesse. Il les agressera peut-être même, mais pour la bonne cause. Et quand on est la couleur de la Lumière, on a aussi cette faculté à stimuler l’intelligence, et toute la clairvoyance nécessaire pour faire preuve de méthode et d’organisation. C’est la teinte pour le travail et la concentration. Et tant qu’à avoir du pep’s comme le citron, il stimule la détox dans l’organisme, booste les foies paresseux ou en berne, et aide à la digestion.

Vous devez vous demandez si je ne suis pas folle. Pourquoi pas à la limite? #ladingue

Sachez que je n’ai pas la science infuse, et que je suis comme vous, ici, je m’intéresse et j’apprends. Je vous encourage à ne jamais prendre pour argent comptant tout ce que je dis et à faire preuve d’un vrai sens critique. Pour ce pouvoir psychologique des couleurs, j’ai simplement compris que notre œil transcrit les couleurs comme une variation de la lumière. C’est ainsi que le cerveau réagit et envoie des signaux au corps ou au moral. C’est comme le coucher de soleil. Vous allez le regarder et d’un coup votre rythme cardiaque ralenti et votre corps se met au repos en prévision de la nuit à venir. C’est la baisse de lumière, qui joue.

Pour les couleurs, c’est pareil. Un jaune est plus lumineux qu’un bleu. Donc les auras de ces deux couleurs auront un impact différent. Et il y a des chercheurs, qui se sont penchés sur le sujet. En attendant, je te propose aussi de mettre de la couleur dans tes oreilles, ci-après.

Sur un des auto-ponts de Sète

L’orange

Alors on reprend…..en musique…..ou pas. Quid de l’orange? De vous même que diriez-vous de cette couleur? Automne, bêta-carotène, bonne mine? Comme le rouge ou le jaune, il a un impact très positif sur l’humeur.

Vitamine C! De quoi lutter contre l’hiver?

Et bien, oui, on y est. C’est une stimulant des défenses immunitaires et sa vision nous aiderait à avoir le sourire et surtout à nous défendre contre les maladies. Il a même cette faculté à jouer sur nos liens sociaux, en nous rendant plus aimable, ouvert et communiquant. Il est le terrain de l’émotionnel positif.

Balcons des ruelles de Sète

Le vert

J’imagine que vous allez d’emblée trouver la symbolique nature du vert. Mais dans le continuum de cette image, je pense que vous ne serez pas étonnés de savoir que le vert a un fonction apaisante sur le moral et les organismes stressés. C’est donc une couleur, qui peut servir d’exutoire à l’angoisse et donc une régulation de la respiration (retrouvez mon billet sur la relaxation en forêt et posez-vous aussi la question de l’impact du vert….). C’est donc, par extension, la couleur, qui va vous aider à soulager les maladies respiratoires comme les toux, les bronchites, ou l’asthme.

Mettez-vous au vert

Enfin, il va soulager les maux de tête, car son observation va apaiser les yeux. En effet, on entre dans une tonalité froide, moins pourvu en jaune. On a vu plus haut que le jaune stimule la vue, alors que le vert va apaiser vos pupilles.

Ce qui m’emmène déjà à vous dire qu’il faut user et abuser de toutes les couleurs.

Port et de Dockers de Sète

Le bleu

Quant au bleu, n’est-il pas un pilier? Le bleu est la couleur favorite de plus de 50% de la population. Et pour cause, il aura pour effet de vous soutenir sur le plan psychologique. Et par excellence, le bleu est la couleur du calme, de la sérénité. Cette couleur vous aidera à pratiquer la méditation, la relaxation et la détente. Regardez la couleur du logo de Zentonik : un bleu bleuet tout doux. Cette couleur va vous aider à être au moment présent, et à lâcher-prise. Si le corps se laisse aller, il pourra se détendre et dormir plus sereinement.

Laissez vous allez dans les profondeurs du bleu

Si vous avez des problèmes d’endormissement et de sommeil, essayez de vous entourer de bleu au coucher. Puis, si votre corps lâche prise, il sera plus à même d’accepter la douleur. Lorsque l’on souffre, le bleu peut aider à oublier. Vous imaginez le pouvoir de cette couleur? Avec elle, on peut atténuer la notion de souffrance physique. Il aura enfin pour effet de stimuler les esprits créatifs.

Graphitis colorés de Sète

Le violet

Mais la créativité sera réellement à son comble de l’expression avec le violet. Cette couleur mystérieuse est le parfait mélange entre un ton chaud et un ton froid. Son appréhension est donc souvent empreinte d’une certaine mesure. Il calme donc, mais maintien en éveil. Il a donc pour effet de réguler votre humeur. Il vous rend à la fois studieux et plus détendu. On dit qu’il peut influer sur les battements du cœur, la pression artérielle et les neurotransmissions aux cerveaux.

Purple Prince, Purple Queen

Enfin, l’inoubliable chanteur Prince avait surement entendu dire que le violet (soit Purple en anglais) décuplait le sex-appeal et le désir sexuel.

Linge au vent dans les rues de la Pointe courte à Sète

Le rose

Le rose a cette faculté à rendre heureux toutes personnes, qui le contemple. Il fait surfer sur une vague légère et primesautière. Il rend doux les caractères féroces et calme vos accès de colère. Il attise le plaisir de la gourmandise et relance les appétits boudeurs. Cela peut-être formidable pour les personnes, qui auraient des problèmes de troubles alimentaires. 

Et voilà pour ce petit tour de piste.

Alors bon, en terme d’influences, nul n’est besoin de vous déguiser en Stroumph si vous avez des problèmes nocturnes : parure de lit bleue, et jus de myrtilles.

Peut-être que les couleurs peuvent être utilisées en fonction de votre état émotionnel du moment.

Soyez à votre écoute

De manière générale, n’hésitez pas à vous entourer d’elles. Ne vivez pas uniquement dans le noir, le gris ou le blanc, même si ce dernier a aussi une très belle action reposante et revitalisante. Ouvrez les yeux, toujours, en tentant de capter toute cette palette de couleur que nos yeux sont en capacité de regarder. Nous avons en plus la chance de bénéficier d’un vocabulaire riche, capable de nommer les couleurs en fonction de leur nuance. J’ai lu par exemple que les Amérindiens ne possédaient que trois mots pour désigner les teintes : un pour le rouge, un autre pour les teintes froides, un autre pour les camaïeux chauds. Imaginez la chance que l’on a.

Quais de Sète

Mon exposé est d’ailleurs axé sur des couleurs majeures, mais elles se déclinent à l’infini. L’influence inconsciente sera régie par la chaleur ou la saturation de ces dernières. Un rouge franc sera vraiment une source de force, un bordeaux – donc un rouge plus ténu – aura une influence plus apaisante. Amusez-vous des grandes lignes.

Lorsque vous vous sentez dans un état psychologique un peu fatigué, déprimé, isolé, abusez des couleurs chaudes. Portez-les par exemple, ou mangez-en.

A contrario, si vous avez besoin de recouvrir un esprit plus serein, tournez vous vers les teintes froides.

Jouez avec les couleurs en fonction de vos émotions. Ce qui est assez génial, c’est qu’il n’est pas besoin d’investir beaucoup pour en profiter. Pourquoi pas du coloriage. C’est peu onéreux et en plus cela favorise aussi la concentration et la relaxation. Un foulard que vous aimez. Des fraises ou des tomates. Une soupe de petits pois.

Sète - Tags muraux multicolores

Si on veut investir un peu plus, on peut jouer sur la décoration : de la récup’ et un peu de peinture peuvent vous aider à colorer votre vie. J’ai pour ma part déjà utilisé des ampoules de couleur, et j’ai la chance de posséder une petite lampe d’ambiance, qui joue sur les teintes. J’adore l’allumer en hiver le soir, avec un peu de jaune, si je manque de tonus, mais surtout de bleu quand je veux m’entourer d’une atmosphère cocon douillette. Ceci étant, un carré d’organdi déposé sur une lampe et ça peut largement faire l’affaire.

Alors voilà, je l’avais déjà avoué, il y a un moment ici. Ma couleur vibratoire n’est pas le noir, mais le vert. C’est une couleur, qui me stabilise. En fait, j’ai tellement d’énergie, qu’elle peut devenir un handicap parfois, et le vert m’aide à me canaliser. Surtout les verts, nuancés de bleu.

Et MON vert parmi tous les verts de la terre, c’est le Vert Céladon. Le Pantone 563 U. J’en collectionne sur Pinterest et j’espère que le jour où je déménagerai, l’Homme m’autorisera à en mettre dans la maison. Je l’aime d’amour. (L’Homme et le Vert Céladon)

Rue de Sète - Vert Céladon

Pendant mon divorce, j’ai eu besoin de blanc et de rose, comme pour garder foi en l’amour et me réconcilier avec le romantisme. J’avais besoin de joie. Et maintenant, que je suis bien, plus stable, plus sereine, j’ai envie de couleurs profondes comme ce vert céladon (qui est une vraie perfection à mes yeux), le bleu cobalt, le bleu de Gênes ou le bleu Turquin, le lie de vin, le brun cognac, et le gris graphite. Une envie irrésistible de calme et de bien-être.

Et vous? Avez-vous remarqué le pouvoir des couleurs? Quelle est votre couleur émotionnelle? Vous êtes-vous déjà senti bizarre ou plus heureux dans une ambiance colorée? Laquelle réveillerez en vous de l’inquiétude?

Racontez-moi vos expériences chromatiques. Et vous ne savez pas, tapez couleur, puis image, dans votre moteur de recherche.

Colorez votre vie

Prenez soin de vous.

Nini

Les couleurs bleutées de Sète

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

You Might Also Like

Un commentaire

  • Répondre Dom 8 août 2016 à 3:08
    Couleurs de l’arc en ciel, du sorbet au cassis, des yeux de nos chats, de la légère écharpe jaune éclatant que je viens de m’offrir, de l’océan, le vert émeraude de la Toscane vue de la mer, la beauté du blanc de la neige tout juste tombée, l’azur, et tant d’autres…
    Beau ton article !
    Bises
  • Laisser un commentaire