Bien-être psychologique

Psycho : Ouvrir les yeux et apprécier les petits détails

24 juillet 2015

Loquet de porte Lion qui louche

Le petit bonheur du jour concerne ma manie. Ouais c’est un peu fastoche de commencer comme ça. Genre « Elle sait tout celle-là! ».

Sauf qu’il est vrai, je le jure, c’est ma façon de voir la vie. Cela me fait du bien, et je suis sûre que cela en ferait à d’autres personnes que moi.

Ouvrir les yeux et s’arrêter sur les détails, et constater que la perfection est de ce monde.

OUVRIR LES YEUX ET REGARDER AUTOUR DE SOI

J’ai un œil de lynx. Je regarde tout. L’Homme pense même parfois que c’est un défaut chez moi. C’est pas bien de dire cela, mais je regarde bien tout et tout le monde. Mon regard n’a rien d’inquisiteur, je cherche juste à me faire plaisir, à sustenter mes yeux. J’aime à comprendre les choses, et comme je n’ai pas une âme scientifique, la compréhension passe par mon regard. J’aime aussi chercher et emmagasiner pour mon imaginaire, pour nourrir mes idées, pour me créer une banque d’images, sans cesse renouvelée.

Exercice 1 : Le champ d’orge

Champ d'orge

Imaginez-vous à la campagne. Face à un champ d’orge. Une légère brise vous caresse le visage, et la lumière est claire. Arrêtez-vous et regardez. Du plus loin au plus proche.

La ligne sinueuse de l’horizon rythmée par un dizaine d’arbres. Ces mêmes arbres au feuillage dru et vert. Des ballots de paille plus loin. Tiens l’agriculteur les a disposé 3 par 3 sur des lignes perpendiculaires! Joli quadrillage. Ils semblent parfaitement ronds. Sur l’un deux, il y a une pie. Si on n’avait pas pris la peine de s’arrêter, on ne l’aurait même pas vu. Je tourne la tête à droite, lentement. J’entends toujours le vent, dans les épis. Des chênes au bord du chemin. L’écorce de l’arbre est craquelée. Par plaques. Au bas des arbres, il y a des herbes folles. C’est sec et jauni, mais c’est harmonieux. Au bout de quelques minutes, je regarde à gauche. Un chemin de terre. Le chant d’un oiseau. Je baisse les yeux. Je m’accroupie. Je vois le vent. Je le vois dans la danse folle de ces balais blonds. Un bruissement agréable. Future farine. Joie de la campagne. Je m’approche encore et je constate la beauté de cet enchevêtrement de petits grains, qui sont soudés les uns aux autres. Un vrai tricotin naturel.

Dans tout ça, ça fait bien 5 minutes que je me suis posée. Pour faire mon analyse, pour comprendre ce paysage, j’ai pris mon temps. Mon bonheur est là.

La vie passe vite. Trop vite. Notre tort est de ne pas profiter de ce que la vie nous donne à regarder. D’ailleurs, sans morale, j’aimerai évoquer le fait que certains n’ont malheureusement pas ou plus le loisir de voir. Il faut donc en profiter.

La Nature, la Ville, la Mer, tout est propice à laisser trainer son regard et à s’arrêter aux détails.

Exercice 2 : Les chaussures de dentelle

Cœur de ville. Ruelles et chalands attractifs. Je rentre dans une boutique dans la vieille ville. La vitrine est colorée et remplie de vêtements. A l’intérieur, il fait chaud et sombre. Lumière tamisée. Je remarque que la commerçante a préféré le verre pour sa décoration. Vitrine et étagères. Cela sent le parfum. Un gros tapis de velours rouge. Un ilot principal, avec des vêtements. Les jaunes côtoient le bleu dur. C’est intéressant à la vue. Je souris, je trouve cela joli. Je garde à l’esprit cette association, qui m’a séduite. Je m’approche de la penderie. Ma main glisse sur un lainage. Il est doux. Je le prends entre mon pouce et mon index et le foule un peu. Un autre corsage juste à côté, blanc cassé avec de tous petits motifs comme des girouettes. Un peu de bleu, un peu de rouge et un trait de jaune. Toute petite, virgule de jaune. J’écarquille les yeux.

Et puis, au fond, un simple tabouret de bois et une paire de chaussures. Une cambrure discrète. Un cuir mate, enfin un beige léger. Et sur le coup de pied, une dentelle à l’ancienne. Finition rosée. Toute poudrée. Je n’ose même pas la déloger, mais je palpe le décolleté de cette sandale, avec mon index droit. Quelle délicatesse. Je n’en aurai pas l’utilité. Mais une petite mariée…

Vous avez compris l’exercice?

On pose son regard sur tout, et on s’attarde.

Alors j’ai pas envie de faire le débat pompeux du « moi, j’aime que les belles choses » (ça me hérisse toujours un peu cette phrase), dans la mesure où la beauté reste subjective et que ce que j’aime, n’est pas forcément ce qu’aime l’autre. L’exercice est d’aiguiser son regard au détail, en prenant son temps, en y trouvant ce nous plaît évidemment.

Cigale de provence

Je pourrai développer sur la cigale sur cet arbre rongé. Un détail pointu, presque invisible : cet insecte qui se fond naturellement sur son support. Vous l’avez vu? Que la Nature est bien faite, ce qu’elle est belle à découvrir.

J’ai des millions de souvenirs et de petites bricoles en tête. Des fleurs, qui se détachent du décor, des veinages de bois torturés, des poteries oranges craquelées de brun-ocre, des rubans de cheveux turquoises assortis à un faire-part et un bouquet… Tous ces petits mieux, que je n’aurai pas vu, si je ne m’étais pas arrêtée pour étudier chaque ligne, chaque forme, chaque couleur, qui se proposaient à moi. Moi je me régale aussi comme ça.

Exercice n°3 : Coucher dans l’herbe

Je m’allonge dans la pelouse, je suis bien. Force du sol chaud, moiteur légère de l’herbe. Je tourne la tête et là …

Fleur de pissenlit

Ouvrez les yeux et délectez-vous de la beauté des choses. La perfection existe. Émerveillez-vous de sa justesse.

 A bientôt pour un nouveau petit bonheur.

Nini

You Might Also Like

5 Commentaires

  • Répondre Dom 24 juillet 2015 à 6:17
    Magnifique, superbe…
  • Répondre manini26 26 juillet 2015 à 9:17
    : Merci…
  • Répondre rose pivoine 31 juillet 2015 à 5:11
    belle cigale qu’ il faut chercher !
    et sur la gauche de la cigale on peut imaginer
    un être debout en pantalon et une tête à la Picasso
    tu as le romantisme à fleur de peau Nini
  • Répondre manini26 2 août 2015 à 6:14
    : C’est une jolie image que ce petit santon à côté de l’arbre à la cigale.
  • Répondre kmi 23 septembre 2015 à 8:15
    j’adore cet article, un de mes préféré!! je vais essayer de bien retenir la leçon car c’est tout à fait vrai. vivre l’instant présent 🙂
  • Laisser un commentaire