Sud-Ouest

Bleu gascon

3 juin 2015

La campagne à nini à Andernos les bains

Heeellllooooo à tous!

Ben voilà, je suis à la bourre sur mes billets « destination ». Comme le Périgord, ou l’Ardèche, j’avais envie de donner mon sentiment sur notre petit séjour en Aquitaine. Vous cherchez peut-être encore une idée séjour pour l’été…

Je vous emmène donc avec moi, pour une petite virée gasconne, avec des impressions à partager.

Partant pour une virée couleur bleu océan? On y va alors!

J’ai pas tellement envie de catégoriser avec des titres et des sous-titres de lieux et de visites. D’abord parce que j’ai pas les photos, qui se prêtent à un exposé et puis parce que mon séjour a été court et donc je ne peux me permettre de jouer les guides.

Je vais faire dans le sensoriel. C’est ce que je sais faire de mieux. Du sensoriel bleuté.

DSCN3597

Il faut que je dise quand même, qu’on a atterri là-bas sur une idée lancée en l’air. Début juillet dernier pas de réservation prise. On avait choisi la seconde quinzaine d’août pour partir. J’ai balancé « Bordeaux », l’Homme a répondu « Océan ».

Pour moi, l’océan, c’était malheureusement ça. Des surfeurs, des personnes très à l’aise, une élite ou tout du moins une frange sociale un peu élevée. J’avais peur de tomber sur de la hauteur, de la prétention, et des sportifs obtus.

« Everybody gone surfin…… Surfin’ USAAAA! »

DSCN3724

Mais finalement, qu’est-ce qu’on a bien fait d’y aller.

L’Océan est majestueux. Une immensité qui nous donne l’impression d’être tout aussi ouvert et fort que lui. Je l’avais entraperçu une fois à Nantes, une fois du haut de la Dune du Pilat

Cette fois, on est descendu en bas de la Dune, et on s’est même baigné. D’ailleurs en plein mois d’août, c’est un moyen de profiter de la plage, sans forcément avoir du monde autour. Il suffit de trottiner un peu plus loin sur la dune, puis de se laisser dévaler. Pour la petite histoire, j’avais pas pris mon maillot de bain – vu que je déteste ça – et j’ai fini en petite culotte. Je n’ai pas été gênée par le monde, vu que les visiteurs restent sur le haut pour la plupart, après la belle ascension de la Dune.

De l’air, de l’air, de l’air. Des embruns marins, qui réveillent. C’est vrai que ça a un effet vivifiant, mais surtout euphorisant.

Un autre lieu d’émerveillement azuré a été la Pointe du Cap Ferret. Faire le tour complet du bassin d’Arcachon, c’est juste incroyable. Le calme de la baie, l’eau à petits clapotis, l’ouverture vers l’océan. C’est d’ailleurs l’intérêt en terme de baignade, je pense : jouer entre des eaux calmes et des vagues déchaînées. Et profiter des nuances de bleu. Y en a plus de 50, là!

Et si on se prend à partir en vélo, et à se détacher de la cohorte des voitures, et des voies uniques – car c’est bien le cas, un cordon automobile – on profite d’une panorama sublime. D’ailleurs, en aparté pratico-pratique, tout est fait pour que l’autochtone et le touriste puisse circuler à vélo. Et je pense que c’est vraiment un bon moyen d’oublier le stress de la suée dans la voiture, sans bouteille d’eau! Ça sent le vécu! 8 bouteilles de crème solaire, mais pas une de flotte!

« Tu crois que je peux boire l’eau du brumisateur? »

Bref, des voies cyclables de partout, des loueurs-équipementiers en la matière et des côtés ourlées de pins maritimes rafraîchissants pour circuler le nez au vent!

Depuis Arcachon jusqu’à Lacanau, en passant par le lac d’Hourtin, à bicycleettttteeeuuuhhh!

Forêt de pins maritimes Carcan Maubuisson

Pour la villégiature, c’est tout aussi sublime. J’ai adoré me perdre dans les ruelles sinueuses de la Ville d’hiver à Arcachon et du défilé des majestueuses villas à l’arcachonnaise. Grosse frustration photographique, car je n’avais pas encore mon hybride…

Collage maison arcachon

Un gros crush sur le village de pêcheur de l’Herbe, en remontant la pointe, avec sa petite église mauresque et surtout son labyrinthe de baraques bleutées. Des écaillers, qui proposent de déguster des huîtres fraîches, quasiment les pieds dans l’eau.

Ecaillers hameau de l'Herbe - Pointe du Cap ferret

Bien. Assez causé! Je vais envoyer une belle salve de bleu! Bim, bim!

DSCN3658

Bateau voilier au Hameau de l'Herbe au Cap Ferret

Carcan Maubuisson

Et encore un peu!

DSCN3688-768x1024

Dune du Pilat depuis la Cap Ferret

Bleu pétrole, bleu roi, bleu ciel, bleu azur, bleu céruléen… Vous en avez vu d’autres?

J’ai hâte d’y retourner un jour. De toute façon, dans l’histoire, on n’a même pas eu l’temps d’aller à Bordeaux, de profiter assez du Médoc, donc il faudra forcément y retourner.

Belle journée

Nini.

You Might Also Like

5 Commentaires

  • Répondre Manu 3 juin 2015 à 1:33
    Superbes photos ! C’est marrant mais quand l’été approche, c’est comme si on avait BESOIN de voir du bleu, ça fait un bien fou ! Je suis souvent passée à proximité du bassin d’Arcachon mais je n’y ai jamais été en vacances. Une idée de destination pour les années à venir !
  • Répondre Dom 3 juin 2015 à 6:02
    Mmmm le bleu océan, quelle merveille, et cette sensation de liberté dans le bruit de l’océan, j’en ai besoin, encore et encore !
    Tes photos sont superbes…
  • Répondre manini26 4 juin 2015 à 3:03
    : Besoin de voir du BLEU et de sentir le MONOI! 😉
    • Répondre Manu 4 juin 2015 à 10:35
      Aha, c’est bien résumé !
  • Répondre manini26 4 juin 2015 à 3:04
    : Merci, ça me fait plaisir.
  • Laisser un commentaire